Syrie : Vladimir Poutine met en garde les occidentaux contre toute provocation

0
1172
70253864 - saint petersburg, russia - november 22 2013. president of the russian federation vladimir putin during his visit to jsc "klimov" - a leading developer of gas turbine engines

Alors qu’une intervention militaire se précise de plus en plus en Syrie, le président russe, Vladimir Poutine, tire la sonnette d’alarme et appelle les dirigeants occidentaux à éviter les provocations

La situation se complique jour après jour en Syrie. En effet, quelques heures après les attaques chimiques dans la localité de Douma qui ont coûté la vie à plusieurs syriens, les réactions internationales vont bon train. Certains appellent à des frappes militaires contre la Syrie. Pour d’autres, il faut agir avec prudence.

C’est notamment la position du président russe, Vladimir Poutine, qui a mis en garde les dirigeants internationaux contre toute provocation. « Les dirigeants ont partagé des opinions sur la situation de la Syrie. Certains ont accusé Damas d’avoir utilisé les armes chimiques. La Russie n’admet pas les provocations et les spéculations irresponsables sur cette question », a fait savoir le président russe.

D’après le Kremlin, Vladimir Poutine a insisté sur l’importance de consolider les efforts internationaux afin de normaliser la situation humanitaire partout à travers la Syrie tout en respectant les dispositions de la Résolution 2401 du Conseil de Sécurité des Nations-Unies. Les déclarations de Poutine interviennent dans un contexte tendu en Syrie.

« La Syrie a intercepté 5 missiles »

En effet, une attaque chimique a visé la localité de Douma faisant plusieurs morts. Pour le moment, aucune preuve ne permet de confirmer que c’est l’œuvre du gouvernement de Bachar al-Assad. Toutefois, pour les dirigeants occidentaux, l’armée syrienne est l’unique responsable. D’ailleurs, une réponse militaire des Etats-Unis est attendue ces prochaines heures.

La situation s’est davantage compliquée ces dernières heures après des frappes aériennes qui ont fait quatre morts et qui ont visé une base militaire syrienne ce dimanche. La Russie, un des principaux alliés de la Syrie, a accusé Israël d’être derrière ces attaques, affirmant que la Syrie a intercepté 5 missiles.