Attaques contre Macron : François Hollande se ridiculise jour après jour !

0
6877

Après un quinquennat plus que médiocre, la logique voudrait que François Hollande se taise à jamais. Mais, non ! Hollande ne cesse de se donner en spectacle. L’ex président français, peut-être le dernier président socialiste de l’Histoire de la France à avoir porté le dernier coup de poignard au Parti Socialiste, risque de sortir par la petite porte de l’Histoire de ce pays.

En effet, son attitude envers Emmanuel Macron, son ex ministre de l’Economie devenu président de la France et dont il ne cesse de critiquer la politique, préoccupe sérieusement. Ces derniers jours, des extraits de son livre-bilan sont publiés dans la presse française. Il faut bien le dire, ses attaques contre l’actuel président français sont très virulentes.

Dans un extrait de ce fameux livre-bilan intitulé « Les Leçons du pouvoir », François Hollande fait part de sa gêne d’avoir été balayé par un ex ministre qui non seulement obéissait à ses ordres mais a fini par remettre en cause sa gestion du pouvoir. Permettez-moi de rappeler qu’en déplacement au Puy du Fou en août 2016, Macron disait ceci aux journalistes : « l’honnêteté m’oblige à vous dire que je ne suis pas socialiste.

La claque est d’autant plus sévère pour François Hollande que l’homme qui tient ses propos est encore ministre dans son propre gouvernement. Un gouvernement qu’il quittera d’ailleurs le 30 août 2016.  Depuis, il s’en est suivi une relation fratricide entre ces deux hommes que tout sépare.

L’un vient de souffler ses 40 bougies, arrive à la tête de la France en étant le plus jeune président de la Vème République, a fait sa carrière de banquier d’affaires dans la prestigieuse banque Rothschild, parle couramment la langue de Shakespeare et fait encore rêver. L’autre est aujourd’hui âgé de 63 ans. Au pouvoir, il a brillé par son incapacité à gérer une famille socialiste en pleine crise. Son seul et unique mandat à la tête de la France a été un désastre.

Il faut admettre que l’arrivée de Macron a provoqué chez Hollande un sentiment de jalousie d’une rare violence. Depuis le 7 mai 2017, date à laquelle il avait « chaleureusement félicité » Emmanuel Macron pour sa victoire à la présidentielle, François Hollande ne rate plus aucune occasion pour descendre son ex ministre de l’Economie, devenu aujourd’hui sa bête noire.

Dans la presse, l’ex président socialiste va jusqu’à remettre en cause la victoire spectaculaire d’Emmanuel Macron en mai 2017, préférant parler d’un « jeu du destin ». « Si  la majorité de gauche avait été unie, et que l’opposition de droite n’avait pas été représentée par un candidat discrédité, il n’y aurait pas eu de place pour l’aventure féérique d’Emmanuel Macron. Son élection doit beaucoup à un jeu du destin et à l’état des forces politiques », a-t-il écrit dans son livre-bilan.

Ce jeudi 26 avril, François Hollande refait encore parler de lui dans la presse en se  payant, une nouvelle fois, la tête de Macron. En effet, ce mercredi, invité sur le plateau de TMC par le journaliste Yann Barthes qui lui demande si Macron est le président des riches, Hollande rétorque sans surprise : « non, c’est le président des très riches ».

Trop, c’est trop. Les coups de Hollande contre son ex ministre de l’Economie, devenu actuel président de la France, me poussent à réagir. Heureusement que je ne suis pas le seul. Je tiens à signaler que le quotidien Libération s’est posée la question ce mercredi : « mais, à quoi joue Hollande ? ».

Je suis arrivé à la conclusion que les petites phrases de François Hollande à l’encontre d’Emmanuel Macron en disent long sur l’amertume et la solitude d’un ex chef d’Etat (l’un des plus impopulaires de la Vème République) de plus en plus isolé sur la scène politique et qui cherche désespérément sa survie politique.

Je n’ai rien contre François Hollande, mais je reconnais qu’il est tombé bien bas. Vu le bilan catastrophique de son quinquennat et la division au sein de son propre camp, il aurait fait preuve de grandeur en cherchant à être le plus discret possible. Malheureusement, il fait tout le contraire.

Il est grand temps que ses proches du PS le remettent à sa place car François Hollande est sérieusement en train de se ridiculiser.

Edito signé : Cheikh DIENG, rédacteur en chef et fondateur du site d’information www.lecourrier-du-soir.com

Email : cheikhdieng05@gmail.com