Banlieues : « Macron doit être le président des 15 millions d’oubliés de la République », dit Borloo

0
2099

Jean-Louis Borloo, ancien ministre de l’Economie, a été l’invité de RTL. Il est revenu sur son rapport consacré à la banlieue

Jean-Louis Borloo a été l’invité de RTL Matin ce mardi 2 mai. Sur le plateau de RTL, plusieurs sujets ont été abordés, notamment les violences constatées à Paris lors de la célébration de la fête du 1er mai. Jean-Louis Borloo estime que la police a fait son travail et se réjouit du fait qu’il n’y a eu de blessés.

Face à Elisabeth Martichoux, l’ancien ministre de l’Economie sous Sarkozy s’est également prononcé sur la question des banlieues. Il déplore l’absence de moyens dans ces quartiers. « Ce n’est pas que tout va plus mal. C’est qu’il y a beaucoup moins de moyens de la République dans ces quartiers », déplore-t-il.

Et d’ajouter : « (…) donc, j’au fait le diagnostique et j’ai constaté ça. Et avec une espèce de décalage extraordinaire, avec tout ce que j’entends ou j’entendais par ci, par là : ‘on a déversé des milliards sur les quartiers, ça n’a rien changé’. Ce n’est pas vrai. En dix ans, il ya 30% de policiers de moins à Montereau ou à Sèvre qu’il y a dix ans. Tout est comme ça ».

« 15 quartiers en rupture avec la République »

Sur le plateau de RTL, Jean-Louis Borloo parle sans gêne « des oubliés de la République ». Il déplore la rupture entre certains quartiers et la République. « Absolument, il y en a 15 qui sont en rupture, qui sont en très, très grande fracture et le reste tout est plus compliqué. Il y a moins de moyens de ces communes. 30% en moins pour 30% de besoin en plus », précise-t-il.

Sur le plateau de RTL, Jean-Louis Borloo n’a aucun doute qu’Emmanuel Macron va aider les jeunes de banlieue à sortir de la situation difficile dans laquelle ils se trouvent. « Emmanuel Macron a l’audace pour le faire. D’abord, il avait l’audace de venir me chercher, il n’est pas peut-être pas déçu du voyage. Il va le faire et peut-être il doit être le président des 15 millions d’oubliés de la République »