USA : en plein Ramadan, une prison d’Alaska force les détenus musulmans à manger du porc

0
2030

Une prison américaine basée à Alaska est accusée d’avoir servi du porc à des détenus musulmans en plein Ramadan

Un fait grave. Une prison américaine située à Alaska a fait la une des médias ce vendredi. Les responsables de la prison sont en effet accusés d’avoir servi du porc à des détenus musulmans en plein Ramadan. Aussitôt informé, le CAIR (Council on American-Islamic Relations) a immédiatement porté plainte.

Sur son site officiel, le CAIR pointe du doigt les autorités du Complexe Pénitentiaire d’Anchorage. Il accuse les responsables de ce complexe pénitentiaire d’avoir servi du porc à des détenus musulmans et d’avoir refusé de donner à manger et à boire à d’autres. Le CAIR parle d’une violation du 18ème et du 14ème amendement des Etats-Unis.

« Un communiqué du CAIR dénonce ces traitements dont sont victimes les musulmans »

Dans un communiqué publié sur le site officiel du CAIR, Lena Masri, Directrice Nationale écrit : « la Constitution et le Congrès interdisent que les prisons forcent les musulmans à choisir entre la foi et la nourriture. Nous espérons que la Cour fera ce que le complexe pénitentiaire d’Anchorage ne fera pas : s’assurer que les détenus musulmans ne seront pas coupés de nourriture ou forcés à violer les principes de leur foi durant le mois sacré de Ramadan ».

Jointe par la presse, Megan Edge, porte-parole des centres pénitentiaires d’Alaska, refuse de commenter l’affaire. Toutefois, elle a tenu à rassurer que le département respecte la foi religieuse des différents détenus. D’après elle, deux sacs de viande sont servis aux détenus au moment de la rupture du jeûne.

« Nous offrons à nos détenus la possibilité d’effectuer le jeûne »

« Les centres pénitentiaires accueillent des détenus de différentes religions, y compris des musulmans. Dans la mesure du possible, nous offrons à nos détenus la possibilité d’effectuer le jeûne en s’abstenant de manger et de boire de l’aube jusqu’au crépuscule », a-t-elle expliqué.

Rappelons que le CAIR, basé dans la ville de Washington, est la plus grande organisation américaine en charge des libertés civiles des musulmans présents sur le sol américain. Il a pour mission de faciliter la compréhension de l’Islam, de protéger les droits civiques, de promouvoir la justice et de valoriser les musulmans.

Pour lire le communiqué du CAIR, cliquez ici : CAIR