Message provocateur de Juncker à l’Italie : « plus de travail, moins de corruption et du sérieux »

0
1317

Le président de la Commission Européenne, Jean-Claude Juncker, a tenu des propos qui fâchent en Italie. Il a effet demandé aux Italiens de travailler plus, d’être moins corrompus et de faire preuve de sérieux

Alors que la crise institutionnelle en Italie devient de plus en plus sérieuse, Jean-Claude Juncker, président de la Commission Européenne, semble avoir trouvé le remède pour mettre fin au chaos politico-économique qui divise le pays. Il estime que les Italiens devraient travailler plus, devraient être moins corrompus et cesser de s’en prendre à l’UE sur la pauvreté dans le Sud du pays.

« Les Italiens devraient s’occuper des pauvres régions du Sud de l’Italie. Cela veut dire : plus de travail, moins de corruption, du sérieux », a déclaré Jean-Claude Juncker. Et d’ajouter : « nous les aiderons comme nous l’avons toujours fait. Mais, ne jouer pas le jeu de jeter la responsabilité sur l’Europe. Un pays est un pays, une nation est une nation. Les pays d’abord et puis l’Europe en seconde position ».

Dans la presse, on affirme que les déclarations du président de la Commission Européenne ont suscité une vive colère en Italie. Ce vendredi, l’Italien Antonio Tajani, président du Parlement Européen, a réagi sur son compte twitter lui demandant de retirer ses propos immédiatement.

« L’Italie mérite le respect »

« Je demande au Président de la Commission Européenne, Jean-Claude Juncker, de démentir ces commentaires qui lui sont attribués car, s’ils sont vrais, ils seront inacceptables », a twitté Tajani. La porte-parole de Juncker, Mina Andreeva, a immédiatement réagi, expliquant les propos du président la Commission Européeenne ont été tirés de leur contexte.

La Commission Européenne a publié un communiqué pour calmer les tensions. « Quel que soit le parti politique qui arrive au  pouvoir, l’Italie est un pays fondateur de l’Union Européenne qui a immensément contribué à l’intégration européenne. Le président Juncker est convaincu que l’Italie suivra son chemin dans l’UE. La Commission est prête à travailler avec l’Italie avec responsabilité et respect mutuel. L’Italie mérite le respect », peut-on lire dans le communiqué.