L’OTAN prévient Israël : « si l’Iran t’attaque, on n’interviendra pas »

0
2556
Pre-ministerial press conference by NATO Secretary General Jens Stoltenberg in advance of the meetings of NATO Ministers of Defence on 26-27 October 2016 at NATO headquarters

L’OTAN n’interviendra pas si jamais Israël est attaqué pour l’Iran au moment où les relations entre les deux pays sont de plus en plus tendues

Le coup de pied de l’OTAN à Israël. Alors que les tensions entre Israël et l’Iran montent d’un cran, une décision de l’OTAN risque de ne pas plaire aux autorités israéliennes. En effet, dans une interview accordée au média allemand Der Spiegel, Jons Stoltenberg, secrétaire général de l’organisation, écarte toute intervention de l’OTAN en cas d’attaque iranienne contre Israël.

Dans l’interview, le secrétaire général de l’OTAN s’explique : « Israël n’est pas membre de l’Alliance et n’est pas couvert par la charte de l’OTAN en matière de défense mutuelle qui stipule que les Etats membres ont la responsabilité d’assurer la défense des autres membres de l’organisation ».

« Iran, principal facteur déstabilisateur du Moyen-Orient »

Cette déclaration du numéro 1 de l’OTAN intervient dans un contexte particulier où Israël et l’Iran se lancent dans une véritable guerre des mots. En effet, chacun accuse l’autre d’être responsable de la guerre civile en Syrie et de vouloir transformer le Proche-Orient en une poudrière.

Il y a une semaine, Benjamin Netanyahou, premier ministre israélien, avait menacé de s’attaquer à l’Iran, l’accusant de transférer des armes de la Syrie vers le Liban dans le but d’attaquer l’Etat hébreux. « Le régime de Téhéran est le principal facteur qui menace la stabilité au Moyen-Orient, et la campagne contre son agression n’est pas terminée », avait-il déclaré en marge d’une rencontre avec son cabinet cette semaine.