18 000 soldats de l’OTAN déployés en Europe de l’Est : va-t-on vers une guerre Occident vs Russie ?

0
1628

Les forces de l’OTAN ont entamé ce dimanche 3 juin 2018 d’importantes manœuvres militaires en Europe de l’Est, à seulement quelques kilomètres des frontières avec la Russie. De quoi nourrir l’hypothèse d’une éventuelle invasion de la Russie par l’Occident

Les forces de l’OTAN sont en train de mener d’importantes manœuvres militaires en Europe de l’Est. L’information a été confirmée par les médias américains, notamment la CNN. D’après la CNN, ces manœuvres militaires ont démarré en Pologne et dans la Baltique. Parmi les pays concernés, il y a : la Pologne, la Lettonie, La Lituanie et l’Estonie.

CNN parle d’une spectaculaire manœuvre militaire dans laquelle participent 18 000 soldats venant de 19 pays. Les manœuvres, baptisées Saber Strike, se dérouleront jusqu’au 15 juin. Dans un communiqué cité par le média américain, les responsables militaires américains parlent d’une « manœuvre destinée à valider la capacité de réponse des alliés et de les renforcer en temps de crise ».

Cette nouvelle intervient quelques jours après la révélation du média américain Washington Post que la Pologne avait proposé 2 milliards de dollars aux Etats-Unis pour qu’ils construisent une base militaire dans son pays. L’objectif était en effet de dissuader la Russie voisine.

Cette information avait été confirmée par Mariusz Blaszczak, ministre polonais de la Défense. Ce dernier avait affirmé s’être entretenu avec les autorités nord-américaines pour le déploiement de milliers de soldats sur son sol. Mariusz Blaszczak avait ajouté que le Sénat américain avait déjà pris langue avec le Pentagone sur ce sujet.

« Moscou suit de très près toutes ces manœuvres de l’OTAN »

Aussitôt annoncée, la nouvelle a provoqué la colère des autorités russes. La Russie promet des représailles. « Lorsqu’on voit l’expansion graduelle des forces de l’OTAN vers nos frontières…ceci bien sûr ne crée en aucun cas de la sécurité et de la stabilité sur le continent. Au contraire, ces mesures expansionnistes peuvent mener vers des représailles de la part de la Russie afin d’équilibrer cette parité qui est tout le temps violée », a réagi Dmitry Peskov, porte-parole du Kremlin.

Ce 4 juin, la Russie a encore réagi à ces manœuvres militaires qui se déroulent non loin de ses frontières. « Moscou suit avec beaucoup d’attention toutes ces manœuvres de l’OTAN, particulièrement celles qui se déroulent tout près de nos frontières. Tous les ministres concernés ont pris les précautions nécessaires pour garantir la sécurité de notre pays au moment où ces manœuvres ont lieu », a déclaré Dmitry Peskov, porte-parole du Kremlin.