France : un concert du rappeur Médine prévu au Bataclan secoue la classe politique

0
637

La programmation de deux concerts du rappeur Médine au Bataclan provoque la colère des hommes politiques, notamment de droite. Sur les réseaux sociaux, beaucoup demandent que l’événement soit annulé comme signe de respect à la mémoire des victimes du Bataclan

Plus de deux ans après les attentats qui avaient plus de 130 morts, le Bataclan ne cesse de faire parler. Cette fois-ci, des voix se sont levées appelant à l’annulation de deux concerts du rappeur Médine le 19 et le 20 octobre sur la scène du Bataclan. Le rappeur français est en effet connu pour un de ses fameux morceaux dans lequel il appelait à « crucifier les laïcards ».

Les deux concerts du rappeur suscitent déjà une vague de réactions sur les réseaux sociaux. L’affaire a d’ailleurs fait réagir de nombreux hommes politiques, notamment ceux de droite. « Aucun Français ne peut accepter que ce type aille déverser ses saloperies sur le lieu même du carnage du Bataclan. La complaisance ou pire, l’incitation au fondamentalisme islamiste, ça suffit », a réagi Marine Le Pen.

« Mais accepter une telle affiche, c’est insupportable ! »

Pour la journaliste Françoise Degois, c’est « insupportable ». « Je ne connais pas le rappeur Médine mais accepter une telle affiche, ne serait-ce que visuellement, c’est insupportable ! Tout simplement. Les propriétaires du Bataclan sont-ils tombés sur la tête ? », se demande-t-elle.

Rappelons que les hommes politiques du Front National ne sont pas les seules à s’indigner. Du côté des Républicains (LR), la nouvelle ne passe pas. « Je porte la barbe j’suis de mauvais poil. Porte le voile, t’es dans de beaux draps. Crucifions les laïcards comme à Golgotha. Le polygame vaut mieux que l’ami Strassu-Kahn », a réagi Valérie Boyer, députée LR, citant les phrases du rappeur.

Pour le député LR, Éric Ciotti, c’est une insulte insupportable à la mémoire des victimes du 13 Novembre 2015. « La programmation du rappeur Médine au Bataclan est une insulte insupportable à la mémoire des victimes du 13 Novembre 2015. Il y a des symboles qui ne peuvent être profanés. Je demande à Emmanuel Macron d’interdire ce concert », a-t-il écrit sur twitter.