Mairie de Barcelone : Manuel Valls arrive en Espagne ce mercredi 4 pour annoncer sa candidature

0
9263

Manuel Valls arrive à Barcelone ce 4 juillet 2018. L’objectif : annoncer sa candidature pour les municipales de 2019

Manuel Valls veut arracher la mairie de Barcelone à Ada Colau. L’ancien premier ministre de François Hollande, qui avait manifesté sa volonté de devenir un jour maire de Barcelone, ne renonce pas à son ambitieux projet. Dans la presse espagnole, on annonce son retour ce mercredi 4 juillet en Espagne pour confirmer sa candidature.

D’après le média espagnol, La Vanguardia, l’homme politique franco-catalan, a accordé, la veille, une interview à 8TV lors de l’émission « 8 al Dia ». La déclaration de Valls sur sa candidature est sans ambages : « j’y pense et je suis très motivé », disait-il répondant à la question sur son éventuelle candidature à la maire de Barcelone.

« La candidature de Valls très attendue par le parti Ciudadanos »

Toujours d’après La Vanguardia qui cite des sources du parti politique espagnol Ciudadanos (parti de centre droit), il y a 96% de chance que Valls se présente aux élections municipales de mai 2019. Selon la même source, l’ex premier ministre français tiendra des réunions privées avec des représentants de la société civile, des économistes et des hommes de culture de la ville.

L’objectif est de recueillir leurs opinions sur sa candidature et sur la situation politique que traverse la Catalogne. La Vanguardia affirme que du côté du parti Ciudadanos la candidature de Valls est très attendue. En effet, le parti estime qu’avec l’ex  premier ministre français, Ciudadanos pourrait répéter le même score que celui du 21 décembre, date à laquelle les Constitutionnalistes avaient obtenu plus de voix que les indépendantistes lors des élections autonomes de la Catalogne.

« Il y a quelque chose qui cloche là »

Rappelons que Manuel Valls avait annoncé sa volonté de devenir maire de Barcelone en avril dernier. Pour mener à bien son projet, Valls avait demandé une liste unique qui sera composée des principales forces constitutionnalistes en Catalogne. Toutefois, le projet est loin de faire l’unanimité. Le PSC (Parti Socialiste Catalan) lui met déjà les bâtons dans les roues.

« Cela nous semble contradictoire. Nous ne comprenons pas comment une personne qui se présente comme candidat du parti Ciudadanos peut ensuite appeler à une liste unique. Il y a quelque chose qui cloche là », avait réagi Salvador Illa, porte-parole du PSC, soulignant que l’unique candidat du parti pour les municipales reste Jaume Collboni.