Injures à policiers : 8 mois de prison pour Jawad Bendaoud qui portera un bracelet électronique

0
258

Jawad Bendaoud a été condamné à huit mois de prison ferme par le tribunal de Bobigny. Le jeune homme ne purgera pas sa peine en prison, mais sera obligé de porter un bracelet électronique

Jawad Bendaoud est dans le collimateur de la justice. Moins d’un an après sa sortie de prison, celui qu’on connait sous le pseudo de « logeur de Daesh » est de nouveau condamné par la justice française. D’après la presse, il écope en effet de huit moins de prison pour injures à policiers. Il ne purgera pas sa peine en prison, mais sera contraint de porter un bracelet électronique.

Les faits se sont déroulés ce mercredi soir lorsque Jawad a été interpellé dans un quartier de Saint-Denis. D’après la presse, il avait en sa possession quelques grammes de cannabis. La presse affirme que Jawad avait filmé son interpellation, avant de proférer des insultes aux policiers.

« J’ai merdé Madame »

Son interpellation avait immédiatement fait le tour du web. Sur twitter, on pouvait voir des images filmées de son arrestation. Sur ces images, on le voit lever les deux mains en signe de victoire. D’après Sud Ouest, Jawad Bendaoud a présenté ses excuses, reconnaissant avoir « merdé ». « J’ai merdé Madame », a-t-il déclaré à la juge.

Connu pour ses propos très polémiques, Jawad a une nouvelle fois fait parler de lui. Face à la juge, il a fait une déclaration largement reprise par la presse. « Même en cellule pour cinq jours, je vais péter les plombs », a-t-il lancé après avoir appris qu’il allait rester cinq jours en prison le temps que le bracelet électronique soit opérationnel. Le verdict qui lui évite la prison a été salué par son avocat, Me Xavier Nogueras qui s’est dit « satisfait ».

Rappelons que Jawad Bendaoud, surnommé le « logeur de Daesh » est devenu célèbre en 2015 après avoir hébergé dans son appartement de Saint-Denis des terroristes qui étaient à l’origine des attentats du Bataclan. Il a recouvré sa liberté ce 14 février 2018. Mais, une fois sorti de prison, il est immédiatement devenu une star des réseaux sociaux, à travers ses vidéos sur Périscope suivies par des milliers d’internautes.