Démission de Boris Johnson : le gouvernement britannique s’effondre en moins de 24 heures

0
2608

Boris Johnson, ministre britannique des Affaires étrangères, a présenté sa démission ce lundi 9 juillet. Sa démission intervient moins de 24heures après celle de David Davis, principal négociateur de la Grande-Bretagne sur le Brexit. Un coup de massue pour Theresa May, actuelle première ministre britannique de plus en plus isolée

Coup de massue dans le gouvernement britannique. Alors que les négociations pour la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne se poursuivent, Theresa May, actuelle première ministre britannique, est de plus en plus isolée. Ce lundi, ce sont deux personnalités clé de son gouvernement qui ont claqué la porte.

En effet, ce lundi 9 juillet, Boris Johnson, ministre britannique des Affaires étrangères et farouche partisan d’un Brexit dur, a présenté sa démission. La démission du ministre britannique des Affaires étrangères a été confirmée par le 10 Downing Street, bureau de la première ministre.

« Une démission acceptée par Theresa May »

« Cette après-midi, la première ministre a accepté la démission de Boris Johnson en tant que ministre des Affaires étrangères. Son remplacement sera annoncé très prochainement. Le première ministre remercie Boris pour son travail », a indiqué un communiqué du porte-parole de Theresa May.

Dans la presse britannique, on affirme que Boris Johnson a rendu le tablier pour protester contre la politique de son gouvernement sur le Brexit. L’ancien ministre britannique des Affaires étrangères tout comme d’autres ministres du gouvernement estiment que Theresa May est en train de se soumettre à l’Union Européenne (UE) dans le cadre des négociations.

« Deux personnalités démissionnent en moins de 24 heures »

La démission de Johnson intervient dans un contexte particulier marqué par des négociations tendues entre le gouvernement britannique et l’UE. Rappelons que moins de 24heures avant la démission de Johnson, un autre ténor du gouvernement, David Davis, à qui on avait confié la lourde mission de négocier la sortie de son pays de l’UE, avait également annoncé son départ.

La crise risque de s’accentuer car ce lundi, Nigel Farage, autre farouche partisan de la ligne dure (c’est-à-dire la sortie pure et simple de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne) a chaleureusement félicité Boris Johnson tout en lançant un message à Michael Gove, ministre de l’Environnement, à qui il a demandé de quitter le gouvernement s’il est vraiment un patriote.