Affaire Benalla : « il y a un scandale d’Etat », reconnaît Castaner qui prend la défense de Macron

0
566

Christophe Castaner, secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement, a été l’invité de Bourdin Direct. Ce lundi 23 juillet, le proche d’Emmanuel Macron s’est exprimé principalement  sur l’affaire Benalla qui défraye la chronique en France ces derniers jours et qui plonge le gouvernement dans une crise sans précédent

A la question de savoir pourquoi il a fallu cinq jours à Macron pour qu’il reconnaisse que le comportement d’Alexandre Benalla est « inacceptable », Castaner répond : « vous vous trompez parce que dès la connaissance des faits, il y a eu une procédure de licenciement contre M. Benalla. Donc, ce n’est pas cinq jours ».

Et d’ajouter : « (…) le président de la République n’est pas resté inactif. Dès qu’il a eu connaissance de cela, effectivement il a demandé que le dossier soit ouvert et que des sanctions soient prises. Certes, nous avons parlé hier soir mais ce n’est pas la première fois que nous parlons ».

« Nous ne cachons rien, nous laissons la justice faire »

Sur le plateau de Bourdin Direct, Castaner a confirmé qu’Alexandre Benalla est gendarme réserviste, lieutenant-colonel à seulement 26 ans. Face à Apolline de Malherbe, Castaner reconnaît qu’il y a un scandale d’Etat. « Vous avez raison, il y a un scandale d’Etat », avoue-t-il.

A la question de savoir pourquoi Benalla a bénéficié d’une telle protection de l’Exécutif, le secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement rétorque : « (…) nous ne cachons rien, nous laissons la justice faire. La République exemplaire, elle n’est pas de laisser penser que d’un claquement de doigt tous les hommes et les femmes de la République auront un comportement exemplaire, mais elle est de faire en sorte qu’à chaque fois qu’il y a des dérapages, qu’il y ait des sanctions. Et il y aura des sanctions et il y aura un comportement de l’Elysée ».

Sur le plateau de Bourdin Direct, Christophe Castaner refuse totalement d’admettre l’idée que Benalla a été couvert par l’Exécutif pendant qu’il commettait ses actes violents.

Pour regarder l’émission dans son intégralité, cliquez ici : Bourdin Direct