Israël : des soldats démissionnent pour dénoncer la loi « Etat-nation juif »

0
938

En Israël, des soldats druzes servant dans l’armée ont commencé à démissionner quelques jours après l’approbation de la loi « Etat-nation juif » qui déclare Jérusalem capitale d’Israël et qui relègue au second plan le statut de la langue arabe

La loi « Etat-nation juif » ne passe pas. Moins d’un mois après l’adoption de la loi « Etat-nation juif » en Israël, la population israélienne est fortement divisée. Une semaine après que 186 intellectuels ont adressé une lettre à Benjamin Netanyahou, premier ministre, pour lui faire part de leur indignation, c’est autour des minorités exerçant dans l’armée de faire entendre leurs voix.

En effet, pour protester contre cette loi très controversée, Shady Zidan, officier de l’armée israélienne appartenant à la minorité Druze, a annoncé sa démission sur Facebook. Dans son message, le soldat israélien s’indigne d’être considéré, à travers cette loi, comme un citoyen de seconde classe.

« Jusqu’à ce jour, j’ai donné mon âme au pays »

« Jusqu’à ce jour, j’ai donné mon âme au pays, j’ai risqué ma vie, loin de chez moi. Jusqu’à ce jour, je me suis tenu debout devant le drapeau national et je l’ai salué. Jusqu’à ce jour, j’ai chanté l’hymne national parce que j’étais sûr que c’était mon pays et je suis un citoyen égal à tout le monde », écrit-il.

Et d’ajouter : « Je ne suis un politique et je ne suis pas une personne que la politique dérange (…). Je suis un citoyen comme tout le monde et j’ai tout donné à mon pays. Au bout du compte, je suis un citoyen de seconde classe ? Donc, merci. Je ne suis pas prêt à y participer et donc j’ai décidé d’arrêter de servir mon pays ».

Dans la presse israélienne, on affirme que Shady Zidan n’est pas le seul officier de l’armée israélienne à avoir annoncé sa démission. En effet, d’après Ynetnews, ce dimanche, Amir Jmall, haut officier de l’armée du Tsahal et membre de la communauté druze, avait également fait part de son indignation sur Facebook.

« D’être des citoyens de seconde classe ? »

« Ce matin, quand je me suis réveillé pour conduire la base, je me suis demandé pourquoi. Pourquoi devrais-je servir l’Etat d’Israël, l’Etat que moi-même et mes frères et mon père avons servi avec dévotion, avec un sens de la mission et avec amour de la patrie. Enfin, on a que cela ? D’être des citoyens de seconde classe ? », se demande-t-il.

Face à la colère de la communauté druze, Naftali Bennett, ministre de l’Education, a publié une lettre pour calmer les tensions. « Vous n’avez pas besoin de prouver votre loyauté à l’Etat », leur dit-il. Dans sa lettre, Naftali Bennett a pris la défense de la loi »Etat-nation juif », expliquant qu’il n’y a eu aucune violation des droits individuels des citoyens.