Attentat au Venezuela : « Ils ont tenté de me tuer », déclare le président Nicolas Maduro

0
223

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a accusé l’extrême-droite vénézuélienne et le président colombien, Juan Manuel Santos, d’avoir orchestré l’attentat manqué de ce samedi 4 août 2018 à Caracas au Venezuela. Maduro dit avoir été la cible de cet attentat

Nicolas Maduro échappe à un attentat. Le président vénézuélien est sorti indemne d’une attaque alors qu’il prenait part au 81ème anniversaire de la Garde Nationale Bolivarienne. L’événement se déroulait à Caracas, dans la capitale vénézuélienne, plus précisément à l’avenue de Bolivar. Au moment où l’événement tirait à sa fin, de fortes explosions ont été entendues.

Pour les membres du gouvernement, il n’y a aucun doute qu’il s’agit bien d’un attentat qui visait le président Maduro. C’est du moins l’avis de Jorge Rodriguez, ministre de la Communication, de la Culture et du Tourisme. « Il s’agit d’un attentat contre le président de la République Nicolas Maduro qui s’en est sorti indemne », a-t-il martelé.

Face à la presse, Jorge Rodriguez parle de plusieurs explosions. Il a aussi parlé d’une attaque au drone. Le vice-président en charge de la Communication, de la Culture et du Tourisme a également fait savoir que sept membres de la Garde Nationale Bolivarienne ont été blessés dans cette attaque. Ils ont été immédiatement hospitalisés.

« Maduro accuse le président de la Colombie »

Ce dimanche, le président vénézuélien n’a pas tardé à désigner les responsables de cette attaque. Il a accusé ouvertement le président colombien, Juan Manuel Santos. « Je dois vous informer que des responsables de cet attentat ont été arrêtés, nous avons des preuves, ils ont tenté de me tuer, je n’ai pas de doute que derrière tout cela, il y a l’extrême-droite et Juan Manuel Santos », a-t-il indiqué.

Le président du Venezuela ne mâche pas ses mots. Pour lui, ceux qui ont financé cet attentat se trouvent à Floride, aux Etats-Unis. « Les enquêtes indiquent que beaucoup de ceux qui ont financé cette attaque vivent aux Etats-Unis. J’espère que le président Trump combattra des groupes terroristes qui sont prêts à mener des attentats dans la région », ajoute Nicolas Maduro.