Attentat au Venezuela : voici comment l’« Opération Fénix » a failli renverser Nicolas Maduro

0
315

Quelques heures après l’attentat manqué contre Nicolas Maduro, actuel président du Venezuela, des détails émergent sur une attaque qui aurait pu renverser le gouvernement bolivarien. Ce dimanche, un groupe anonyme a revendiqué l’attentat manqué sur les réseaux sociaux

Opération Fénix. Un groupe anonyme a expliqué comment il a tenté de mener un attentat contre le président vénézuélien dans une opération baptisée « Opération Fénix ». D’après le média latino-américain, El Carabobeno, l’attaque qui s’est produite ce samedi 4 août 2018 visait clairement le président du Venezuela, Nicolas Maduro.

« On n’a pas atteint la cible, mais ce n’est qu’une question de temps »

« L’opération consistait à faire survoler deux drones chargés d’explosifs et les diriger vers la tribune présidentielle. Des tireurs d’élite appartenant à l’armée ont fait tomber les drones avant qu’ils n’atteignent leur cible. Nous démontrons qu’ils sont vulnérables. On n’a pas atteint la cible aujourd’hui, mais ce n’est qu’une question de temps », peut-on lire dans un message publié par le groupe sur twitter.

Dans son compte twitter « Soldats de Franela », le groupe anonyme a fait savoir qu’il s’agit d’un regroupement de « militaires, de civils patriotes et fidèles au peuple de Venezuela ». Ils défendent leurs arguments en se basant sur la loi et la Constitution et affirment avoir obtenu le soutien de hauts responsables de l’armée.

« Le retour à la paix, à la prospérité et au progrès »

Dans un de leurs messages cité par El Carabobeno, ils promettent de continuer la lutte. « Aujourd’hui, nous n’avons pas réussi, mais nous mèneront la lutte parce que la Force Armée Nationale Bolivarienne (FANB) a pour fonction de garantir l’indépendance, la souveraineté de la Nation, l’intégrité territoriale et l’ordre public interne », soutiennent-ils.

Dans une lettre intégrale lue par une journaliste bolivienne, les anonymes dénoncent que des hauts fonctionnaires de l’Etat bafouent le contenu de la Constitution. Le groupe dresse ses objectifs : le retour à la paix, à la prospérité et au progrès. Le groupe a également dénoncé les conditions de vie qui se sont complètement dégradées au Venezuela ces dernières années.