Florian Philippot sur RTL : « l’Europe a tué la démocratie »

0
320

Florian Philippot, ex bras droit de Marine Le Pen et chef du mouvement Les Patriotes, a été l’invité de RTL Matin. Sur le plateau de RTL, le député européen s’est prononcé sur plusieurs sujets, notamment sur ses relations avec le Rassemblement National (ex Front National). Sur RTL, il a fait savoir que ses relations avec Marine Le Pen sont complètement rompues

Florian Philippot s’est aussi exprimé sur la question financière, un sujet crucial pour un parti qui compte prendre part aux Européennes de 2019. « Aujourd’hui, on a à peu près 250 000 euros, on a à peu près la moitié. Donc, nous continuons. Je lance un appel aux dons parce que pour nous c’est vraiment indispensable », a-t-il déclaré.

« Le patriotisme français, pour l’emporter, doit être rassembleur »

A la question de savoir s’il y a un avenir en dehors du Front National, Florian Philippot rétorque : « bien sûr qu’il y a un avenir en dehors du Front National. Heureusement que pour le patriotisme français, il y a un avenir. Il doit y avoir un avenir parce que les patriotes sont dans une démarche authentiquement républicaine ».

Et d’ajouter : « je le redirai tant que ce sera nécessaire, mais nous accueillons chez nous des gens qui viennent de la gauche, du centre, qui viennent de la droite. (…) Moi, je veux être beaucoup plus rassembleur et je considère qu’aujourd’hui on a besoin d’être crédible. On a besoin d’être ouvert. Le patriotisme français, pour l’emporter, doit être rassembleur ».

« Ils ont renoncé au combat souverainiste »

Sur le plateau de RTL, Philippot estime que la sortie de l’Union Européenne (UE) reste toujours un sujet porteur. « C’est un sujet porteur, ultra-porteur », souligne-t-il. Et de poursuivre : « Nous en avons besoin pour retrouver une démocratie parce que l’Europe a tué la démocratie. Aujourd’hui, on ne maîtrise rien. La moindre décision doit être validée à Bruxelles », dénonce-t-il.

Le président du mouvement Les Patriotes s’est durement attaqué à Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan et Jean-Luc Mélenchon qu’il a accusés d’avoir renoncé à quitter l’Union Européenne. « Marine Le Pen, Mélenchon, Dupont-Aignan ont renoncé à la sortie de la France de l’Union Européenne. Ils ont renoncé au combat souverainiste », regrette Philippot.

Pour écouter l’émission dans son intégralité, cliquez ici : RTL MATIN