Affaire Nyssen : un mois après Benalla, le gouvernement Macron à nouveau plongé dans la tourmente

0
10067

Françoise Nyssen, ministre de la Culture, est impliquée dans une grave affaire de fraude fiscale tel que révélé par le Canard Enchaîné. Une affaire qui risque de plonger une nouvelle fois Macron et son gouvernement dans une grave crise

Après Benalla, Nyssen. Moins d’un mois après l’affaire Benalla qui a très fortement fragilisé l’Exécutif et terni l’image d’Emmanuel Macron, un nouveau scandale risque une fois de plus de prolonger la crise au parti LREM. En effet, Françoise Nyssen, actuelle ministre de la culture, est épinglée pour travaux non déclarés.

Tout part d’une révélation faite par le Canard Enchaîné qui accuse la ministre d’avoir effectué des travaux au siège parisien de son ex maison d’édition Actes Sud. Il s’agit en effet de travaux destinés à agrandir les locaux. Le Canard Enchaîné parle de 150 mètres carrés supplémentaires. Des travaux qui n’ont jamais été déclarés ni à la Mairie de Paris, ni au fisc.

Au cœur de l’affaire, un pognon de dingue. En effet, d’après Sud Ouest qui cite Le Canard Enchaînée, les travaux du bâtiment auraient dû nécessiter l’accord des Bâtiments de France. Cette « non déclaration » a permis à Acte Sud d’économiser environ 50 000 euros au profit de la cotisation foncière des entreprises. Rattrapée par les faits, Françoise Nyssen parle de « négligence ».

« Sur les réseaux sociaux, l’affaire Nyssen ne passe pas inaperçue »

A peine relayée par les médias, l’affaire enflamme les réseaux sociaux. Ce mercredi, les réactions ont été légion. « La cour d’Emmanuel Macron est peuplée de privilèges qui pensent que les lois de la République ne les concerne pas. Les  multiples non lieux prononcés par une Justice aux ordres renforcent ce sentiment », a réagi Eric Drelon, conseiller municipal à Seclin.

« Encore combien d’affaires Nyssen avant que cette ministre ne démissionne enfin ? », s’est demandé Florian Philippot, président du mouvement Les Patriotes. Un compte lié à la France Insoumise a pour sa part joué la carte de l’humour. « Nyssen, vous avez demandé la République exemplaire, ne quittez pas », a twitté Goldo13.

Cette affaire intervient moins d’un mois après l’affaire Benalla, du nom de ce collaborateur d’Emmanuel Macron filmé en train de tabasser des manifestants lors des manifestations du 1er mai à Paris. L’affaire avait dévoilé des conflits d’intérêts au plus haut sommet de l’Etat et avait plongé le parti au pouvoir dans une crise sans précédent.

En tout cas, la rentrée s’annonce très tourmentée pour l’Exécutif.