Etats-Unis : la présidence de Donald Trump est au bord de l’effondrement

0
238

Donald Trump vit-il les dernières heures de sa présidence. Deux de ses proches ont été condamnés par la  justice pour fraude fiscale ces dernières heures. Une situation qui fragilise davantage le 45ème président des Etats-Unis qui désormais doit se battre tout seul pour assurer sa survie

Donald Trump est dans la tourmente. Ce mardi, la justice américaine a en effet condamné Paul Manafort, son ex directeur de campagne. Ce dernier a plaidé coupable pour fraudes fiscale et bancaire. La presse souligne qu’il a plaidé coupable sur 8 chefs d’accusations sur un total de 18.

Dans la presse américaine, on évoque une annulation de procès sur les 10 chefs d’accusation restants. Les chefs d’accusation retenus contre lui sont les suivants :

  • 5 charges liées à la fraude fiscale
  • 1 charge liée à la détention d’un compte bancaire à l’étranger
  • 2 charges liées à la fraude bancaire

« Manafort risque 305 ans de prison »

S’il ne fait pas appel, il risque 240 ans de prison sur les 8 chefs d’accusations. Reconnu coupable des 18 chefs d’accusation, il sera condamné à 305 ans de prison. Cette condamnation intervient dans un contexte extrêmement tendu pour le président américain qui voit son entourage s’effondrer petit à petit.

La situation est d’autant plus embarrassante pour Trump que son ex avocat, Michael Cohen, a également plaidé coupable sur 8 chefs d’accusation. Il risque une peine de prison de 5 ans et 3 mois. Parmi les 8 chefs d’accusations, il y a : une évasion fiscale. Cohen a avoué avoir enfreint les règles de la campagne dans le paiement d’une somme que Trump devait à l’actrice porno Stormy Daniels.

« Une bataille juridique entre Lanny Davis et Rudy Giuliani »

Désormais, la condamnation des deux ex proches de Trump a déclenché une véritable bataille juridique. En effet, interrogé par CNN, Lanny Davis, avocat de Michael Cohen, s’est durement attaqué à Rudy Giuliani, actuel avocat de Trump qui, selon Lanny, a lui-même reconnu que le paiement a été fait sous les ordres de Donald Trump.

Pour Rudy Giuliani, avocat de Trump, Michael Cohen ment. Dans un communiqué publié ce mercredi,  Giuliani explique que son client (Trump) n’a rien à se reprocher. « Il est clair que, comme l’a pu noter le procureur, l’attitude de M. Cohen a plusieurs fois été basée sur les mensonges et sur la mauvaise foi », écrit Giuliani.

« Ce que nous voyons est pire que Watergate »

La situation est désormais extrêmement grave pour Donald Trump. Aux Etats-Unis, certains spécialistes estiment que cette affaire est pire que Watergate. « Ce que nous voyons est pire que Watergate », a fait savoir le journaliste Carl Bernstein qui a sévèrement fustigé le comportement du président américain.

La condamnation de Michael Cohen et de Paul Manafort remet sur le tapis la question de la destitution de Trump. Pendant ce temps, Trump reste sur la défensive. Ce mercredi, sur twitter, il s’en est pris à la justice américaine.

« Michael Cohen a plaidé coupable sur deux chefs d’accusation pour violation des règles de la campagne qui ne constituent pas un crime. Le président Obama avait sérieusement violé les règles de la campagne et l’affaire avait été facilement réglée », réagit Trump.