Affaire Hapsatou Sy : mon message à Eric Zemmour, devenu un danger public pour la France

0
710

Eric Zemmour dérape une énième fois. Le très controversé polémiste français, de parents d’origine algérienne, a enflammé les réseaux sociaux, comme à son habitude, ce 18 septembre. L’essayiste français a eu une violente confrontation verbale avec Hapsatou Sy, entrepreneuse et animatrice française d’origine sénégalaise.

Certains me reprocheront de mentionner les origines des deux personnalités. Je vous assure que je ne suis pas dans une logique de provocation. Je ne fais aucune distinction entre le Français ou la Française né-e- en Métropole et celui ou celle né-e- en dehors du territoire français. Est Français ou Française celui ou celle qui est titulaire de la nationalité de ce pays.

Néanmoins, dans cette analyse, rappeler l’origine d’Eric Zemmour et d’Hapsatou Sy a, pour moi, tout son sens.  En effet, ce mardi 18 septembre, la presse française a pu publier une partie de l’émission animée par Thierry Ardisson dans laquelle Eric Zemmour tient des propos qui, à mon avis, sont scandaleux.

« Votre prénom est une insulte à la France », a-t-il lancé à son interlocutrice en pleine émission. Ces propos abjects et scandaleux ont provoqué l’immense colère d’Hapsatou Sy qui envisagerait d’ailleurs de porter plainte contre le polémiste qui, hier sur BFMTV, n’a pas hésité à dénoncer « le règne de l’émotion et de la victimisation ».

J’ai juste envie de dire à M. Zemmour qui croit aujourd’hui être le porte-parole de la République que j’apprécie son amour et son attachement à la France. C’est tout à son honneur. De la même manière que moi, Sénégalais, j’ai un attachement profond pour mon pays : le Sénégal. Et cet amour pour ma patrie ne m’a jamais empêché de m’intégrer dans ce pays qu’est la France où je vis depuis huit ans et où je travaille et paie mes impôts comme tous les autres citoyens.

Je trouve extrêmement grave qu’Eric Zemmour veuille appliquer « une dictature culturelle en France ». Nous savons tous qu’il est un farouche partisan de l’assimilation des peuples non autochtones vivant sur le sol français. C’est une excellente chose, mais est-ce une obligation que les peuples s’assimilent ? Je ne le pense pas.

Monsieur Zemmour pense que tous les Français qui n’ont pas des prénoms de Français de souche ne sont pas de bons citoyens de la République. Il aurait certainement souhaité que les Mamadou deviennent des  Mathieu, que les  Bilal deviennent des Thibaut, que les Fatima ou Fatou deviennent des Manon ou des Sylvie.

Monsieur Zemmour et moi avons deux visions distinctes de la France. Moi, je suis en faveur de l’intégration qui, à mon avis, est une obligation. Toute personne vivant en France, quelles que soient ses origines, quelle que soit sa religion, quelles que soit sa culture, a l’obligation de s’intégrer. La France a une très grande culture et une histoire qu’il faut respecter.

Par contre, vouloir à tout prix que tous ceux et toutes celles vivant dans ce pays abandonnent définitivement leurs cultures d’origine pour embrasser celle de la France peut paraître assez extrême comme argument et il faut vraiment flirter avec les extrêmes pour tenir un discours pareil, totalement insensé.

Si Zemmour pense que l’assimilation des peuples non autochtones vivant en France est une obligation, alors qu’on y aille jusqu’au bout. Je demande dans ce cas qu’on ne change pas seulement les prénoms, mais les noms de famille aussi.  Ainsi, il pourra laisser tomber son « Zemmour » pour prendre un « Dupont ». Et il ne sera pas le seul. Monsieur Alain Finkielkraut, Monsieur Gilles-William Goldnadel, Madame Ruth El Krief…devront aussi trouver un autre nom.

Eric Zemmour doit comprendre qu’il n’est pas le messie qui détient le remède miracle pour guérir les maux de la France. J’aime bien écouter son discours qui participe à libéraliser la parole. Dans une démocratie, tout citoyen a le droit de s’exprimer librement et de livrer son opinion sur des questions qui concernent tout le monde. Même si je me méfie des cerveaux malades.

Il serait temps qu’il comprenne que bien avant sa naissance, les relations entre la France et ses colonies étaient déjà très houleuses. Et j’ai l’impression (peut-être que je me trompe) que toute sa stratégie vise à installer un climat de haine, de tension raciale et intercommunautaire en France en stigmatisant quotidiennement les Français et Françaises d’origine. D’ailleurs, je trouve étrange qu’il soit obsédé et obnubilé par le spectre d’une éventuelle guerre civile en France dont il parle tous les jours.

Je tiens à rappeler à Eric que Zemmour que, pendant qu’il spécule sur une éventuelle guerre civile en France et attise la haine entre Français de souche et Français d’origine immigrée, des milliers de Français servant dans l’armée, dans la gendarmerie, dans la police et portant des prénoms ou des noms étrangers, meurent pour la patrie.

Si je comprends bien sa logique, ces Français (policiers, gendarmes, soldats) ne méritent pas que la République ne souvienne d’eux ou d’elles. Le seul fait qu’ils ne portent pas des prénoms ou noms français fait qu’ils soient moins Français ou Françaises que les Français-e-s de souche. C’est une aberration.

Je tiens à rappeler à Eric Zemmour que lorsque la France est venue forcer nos ancêtres à quitter l’Afrique à leur corps défendant pour sauver la République, leurs prénoms importaient peu. Ils étaient des Mamadou, des Birame, des Niokhor, des Sidiki, des Boubacar, des Kéba…et cela n’avait jamais été un problème tant qu’ils versaient leur sang pour la République.

Je sais exactement jusqu’où il veut aller ce Zemmour. Si les Africains noirs ou maghrébins ne s’intègrent pas, il s’en offusque. Quand ils sont bien intégrés, il leur demande de faire plus en s’assimilant (c’est-à-dire en jetant aux oubliettes leur culture). Il finira certainement par leur demander de changer leur couleur de peau et leur chevelure afin de rassembler davantage aux blancs.

Au-delà d’être périlleux, le raisonnement d’Eric Zemmour est totalement illogique, ridicule et cache derrière un racisme sous-jacent qui ne dit pas son nom. Je n’ai rien contre ses  positions. D’ailleurs, c’est la première que j’accorde un édito à cet homme. Toutefois, trop c’est trop ! Et il est temps de le ramener à la réalité, voire le faire taire, car à entendre Zemmour parler, je me dis qu’il vit sur une autre planète.

Edito signé : Cheikh Tidiane DIENG, fondateur et rédacteur en chef du site d’information www.lecourrier-du-soir.com

Email : cheikhdieng05@gmail.com