New York Times : Trump a hérité de 413 millions de dollars mais a menti dans sa déclaration d’impôt

0
31

Le New York Times accuse Donald Trump d’être impliqué dans une grave affaire de fraude fiscale qui implique des millions de dollars hérités de ses parents

La crise qui secoue l’administration est loin de connaître une fin. Après la suspension de la nomination du juge Brett Kavanaugh, candidat de Trump pour la Cour Suprême, c’est autour du président américain de devoir s’expliquer sur sa fortune. En effet, d’après le New York Times, l’actuel président des Etats-Unis a menti dans la déclaration de ses impôts.

D’après le New York Times, Donald Trump qui a hérité d’une fortune estimée 413 millions de dollars de son père, est impliqué dans une vaste campagne de contournement d’impôts à partir des années 90. Le New York Times estime que cette fraude fiscale a largement contribué à la hausse de sa fortune.

D’après le média américain, Donald Trump a été à la manœuvre dans cette fraude. En effet, le New York Times accuse l’actuel président américain et ses frères d’avoir mis en place une fausse entreprise avec l’unique objectif de dissimuler les millions de dollars que leur offraient leurs parents.

« Trump et ses frères accusés d’avoir contourné le fisc américain »

Le New York Times va plus loin et cite les documents indiquant que Trump a personnellement aidé son père à bénéficier d’une déduction d’impôts. Trump est aussi accusé d’avoir participé à la mise en place d’une stratégie destinée à sous-estimer les biens immobiliers de ses parents estimés à des millions de dollars, réduisant ainsi considérablement les impôts de ses parents.

Toujours d’après le New York Times, Trump et ses frères ont reçu de leurs parents (Fred et Mary) plus d’1 milliard de dollars, ce qui aurait signifié un versement de 550 millions de dollars au fisc américain. Trump et ses frères n’ont, par contre, versé au fisc américain que 52,2 millions de dollar.

« L’avocat de Trump dément le New York Times »

Les révélations du New York Times ont été rejetées par un avocat de Trump, Charles J. Harder. Dans un communiqué publié ce lundi, l’avocat ne mâche pas ses mots. « Les accusations du New York Times concernant une évasion fiscale sont fausses à 100% et diffamatoires. Il n’y aucune fraude de quelque nature que ce soit. Les faits sur lesquels se base le New York Times pour propager ses accusations fallacieuses sont totalement inexacts », a souligné l’avocat.

L’avocat n’est pas le seul à sortir du silence. Robert Trump, frère de Donald Trump, s’est également expliqué. « Notre cher père, Fred Trump, a rendu l’âme en juin 1999. Notre chère mère, Mary Anne Trump, a quitté ce bas monde en août 2000. Tous les dons et les impôts liés à l’immobilier ont bien été déclarés, et les impôts ont été payés. Les dossiers immobiliers de nos parents ont été clos en 2001 et 2004 », a expliqué Robert Trump.