Cameroun : les anglophones perturbent la présidentielle

0
12

Les séparatistes des zones anglophones du Cameroun ont mis à exécution leurs menaces de perturber dimanche l’élection présidentielle dont le président Paul Biya, 85 ans, est le favori face à sept candidats.Trois hommes armés, séparatistes présumés, qui tiraient sur des passants à Bamenda, dans la région anglophone du Nord-Ouest, ont été abattus après avoir été traqués par les forces de sécurité. Dans la nuit de samedi à dimanche, dans la ville de Kumba dans le Sud-Ouest, l’autre région anglophone du Cameroun, un tribunal a été incendié par “des hommes armés”, selon des témoins. A Buea, la capitale du Sud-Ouest, des coups de feu d’origine inconnue ont été entendus à la mi-journée par des journalistes de l’AFP. Une voiture du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune et celle du sous-préfet ont également été prises pour cibles. Les séparatistes des régions anglophones du Cameroun avaient menacé d’empêcher le bon déroulement du scrutin présidentiel dans ces régions où ils veulent créer leur Etat indépendant qu’il appellent “l’Ambazonie”.

PARTAGER
Article précédentFusillade à Paris : 2 blessés graves
Article suivantCorruption en Bulgarie une journaliste d’investigation assassinée
Cheikh Tidiane DIENG est fondateur et rédacteur en chef du site www.lecourrier-du-soir.com. Diplômé de Médias Internationaux à Paris, de Langues et Marché des Médias Européens à Dijon et de Langues étrangères (anglais et espagnol) au Sénégal, ce passionné de journalisme intervient dans des domaines aussi divers que la politique internationale, l’économie, le sport, la culture entre autres. Contact : cheikhdieng05@gmail.com