Exclusif : le journaliste saoudien, Jamal Khashoggi, aurait été tué au consulat saoudien d’Istanbul

0
89

Le journaliste saoudien, Jamal Khashoggi âgé de 59 ans, aurait été tué à l’intérieur du consulat saoudien d’Istanbul en Turquie. L’Arabie Saoudite rejette catégoriquement tout lien avec ce meurtre

Un journaliste saoudien a-t-il été tué à l’intérieur du consulat saoudien en Turquie ? C’est en tout cas ce qu’affirment les autorités turques qui ont fait savoir que le journaliste saoudien Jamal Khashoggi a été tué au niveau du consulat saoudien basé à Istanbul. Le journaliste est connu pour avoir été un détracteur du régime saoudien en place.

Ce dimanche, les médias turcs ont fourni plus de détails dans cette affaire qui risque de créer une véritable crise diplomatique entre Riyad et Ankara. En effet, d’après Hurriyet Daily News qui cite le Washington Post, le journaliste était porté disparu depuis le 2 octobre dernier. Les enquêteurs turcs avaient entamé les recherches à cette date.

« Nous croyons que le meurtre était prémédité »

D’après une autorité turque qui a témoigné sous l’anonymat, le meurtre du journaliste, Jamal Khashoggi, était prémédité. « Le début de l’enquête de la police turque indique que Mr Khashoggi a été tué à l’intérieur du consulat de l’Arabie Saoudite à Istanbul. Nous croyons que le meurtre était prémédité et le corps a été par la suite évacué du consulat », a-t-il fait savoir.

La police turque s’est aussi prononcée sur ce meurtre. En effet, d’après un témoignage d’une haute autorité de la police turque citée par le média turc Daily Sabah, le journaliste saoudien a été « brutalement torturé, tué et dépecé ». La police affirme que tout a été « filmé pour s’assurer que la mission est accomplie ». La police ajoute que la vidéo du meurtre a été transférée en dehors du pays.

L’affaire ne passe pas inaperçue en Arabie Saoudite. Ce dimanche, le meurtre de Jamal khashoggi a été relayé par la presse. Les autorités saoudiennes ont catégoriquement rejeté les accusations portées contre l’Arabie Saoudite dans cette affaire. Dans un communiqué partiellement cité par Arab News, média saoudien, l’Arabie Saoudite parle d’ « accusations infondées ».

« Un journaliste qui a fait trembler le royaume saoudien »

Ce dimanche, la presse turque a révélé que le journaliste assassiné était porté disparu lors d’une visite au consulat saoudien d’Istanbul où il s’était rendu pour effecteur des démarches administratives. La presse turque ajoute que le journaliste saoudien devait se marier avec sa fiancée turque du nom de Hatice.

Pour rappel, Jamal Khashoggi a été correspondant de Washington Post dont le travail a toujours embarrassé les autorités saoudiennes. Le journaliste s’était auto-exilé aux Etats-Unis à la suite de la nomination de Mohamed Ben Salman comme prince héritier. En tant que correspondant, il avait consacré plusieurs articles à l’Arabie Saoudite, critiquant vigoureusement la guerre au Yémen, la crise diplomatique très tendue entre le royaume et le Canada et l’arrestation de femmes activistes dans le pays.