Paul Kagamé, président du Rwanda : « Macron a apporté de la fraîcheur dans la politique »

0
23

Paul Kagame, actuel président du Rwanda, a accordé une interview exclusive au média France 24. Dans l’entretien, plusieurs sujets ont été abordés, notamment les relations entre Kagali et Paris. Des relations jadis fragilisées par le génocide du Rwanda de 1994 qui a fait plusieurs milliers de morts chez les Hutus et les Tutsis

Dans l’entretien, le volet diplomatique a occupé une place de choix. Paul Kagame se dit optimiste quant aux relations entre les deux pays. « J’espère voir du progrès dans les relations entre le Rwanda et la France. Il y a du progrès sur le plan diplomatique et cela fera que beaucoup de choses se passeront, y compris le renforcement des liens diplomatiques (…) », dit-il.

« Je pense que nous pouvons aller vers le progrès »

Le président rwandais parle de Macron en termes dithyrambiques. Il estime en effet que Macron a un « esprit ouvert ». « C’est peut-être pour cela que vous l’avez élu en France parce que les Français ont peut-être vu qu’ils représentaient quelque chose de nouveau. Je pense que nous pouvons aller vers le progrès », explique Kagame.

A la question de savoir s’il est prêt à faire des efforts pour promouvoir la langue française au Rwanda, Paul Kagame rétorque : « permettez-moi d’éclaircir quelques malentendus qui se propagent un peu partout. Il y a des gens qui disent que le Rwanda n’est pas membre de la Francophonie. Je ne sais pas d’où vient cela (cette rumeur, ndlr). Ensuite, il y en a qui disent que nous avons remplacé le français par l’anglais ».

« Macron a apporté de la fraîcheur dans la politique »

Le président poursuit : « le Rwanda reconnaît officiellement trois langues : la première, c’est la langue du Rwanda, la seconde est la français et la troisième est l’anglais. Nous avons rajouté l’anglais aux langues que nous parlions déjà. L’explication est que le Rwanda se trouve dans une région de l’Afrique de l’Est qui parle majoritairement anglais et nous avons des liens commerciaux avec les pays de cette région. »

Dans l’entretien accordé à France 24, la francophonie a aussi été abordée. Sur le choix de la rwandaise Louise Mushi-Kiwabo comme présidente de la Francophonie, Paul Kagame précise : « Macron a apporté de la fraîcheur dans la politique, non pas seulement en France, mais dans le reste du monde aussi (…) ». Paul Kagame s’est néanmoins réservé de confirmer que Macron a lui-même nommé Louise Mushi-kiwabo à la tête de l’organisation.