Anne Hidalgo au JDD : « des mairies, dont l’hôtel de ville de Paris, vont héberger des SDF »

0
39

Anne Hidalgo, actuelle maire de Paris, veut que des mairies de la capitale ouvrent leurs portes aux SDF. Elle a annoncé dans une interview accordée au JDD que la mairie de Paris hébergera des sans-abri

A Paris, les mairies ouvriront bientôt leurs portes aux SDF. C’est en tout cas ce qui a été annoncé par Anne Hidalgo, actuelle maire de Paris, dans une interview exclusive accordée au JDD. Pour la maire socialiste de la capitale française, les entreprises devraient aussi jouer leur partition.

« Je lance un cri d’alarme. Nous devons tous nous retrousser les manches. J’invite les entreprises qui ont des locaux inoccupés à les mettre à disposition », a-t-elle déclaré. Selon Anne Hidalgo, il manque 3 000 places d’hébergement d’urgence dans la capitale française. Son objectif est d’en créer 1 500 d’ici la fin de l’année.

« Des femmes SDF seront hébergées à l’intérieur de l’hôtel de ville de Paris »

« Il manque donc près de 3 000 places d’hébergement d’urgence dans la capitale. Je me suis engagée à ce que la ville fasse la moitié du chemin. Plus de 800 ont déjà été créées dans nos bâtiments depuis février, 700 seront ouvertes d’ici à début 2019. L’Etat est chargé de créer 1 500 autres », explique-t-elle.

Dans l’interview accordée au Journal Du Dimanche, Anne Hidalgo annonce une mesure phare. En effet, elle compte créer une halte de nuit dédiée aux femmes et qui se trouvera dans l’hôtel de Ville de Paris. « J’ai tenu à créer une halte de nuit dédiée aux femmes dans l’Hôtel de Ville de Paris », a-t-elle annoncé.

« Au-delà du symbole, ce sera du concret »

Cette halte sera occupée par une cinquantaine, voire une centaine de femmes SDF, en situation de grand froid. « Je veux que ce nouveau lieu soit chaleureux (…). Elles seront prises en charge par des femmes, car certaines sont traumatisées et fuient toute présence masculine », souligne Anne Hidalgo.

Et d’ajouter : « en situation de grand froid, elles pourront être jusqu’à une centaine. Cette halte sera pérenne. Au-delà du symbole, ce sera du concret. L’Hôtel de ville de Paris doit donner l’exemple, montrer qu’il est possible d’héberger dans sans-abri partout, y compris dans un palais de la République. »