Perquisition chez Jean-Luc Mélenchon : Rachida Dati reconnaît qu’il y a une inégalité de traitement

0
285

Rachida Dati, ancienne ministre de la justice, a été l’invitée de RTL. Ce vendredi 26 octobre, sur le plateau d’Elisabeth Martichoux, plusieurs sujets concernant l’actualité politique française ont été abordés, notamment le renvoi en correctionnel de Nicolas Sarkozy. Sur RTL, Rachida Dati reconnaît qu’il y a une inégalité dans le traitement concernant les comptes de campagne

Sur le plateau, elle a  pris la défense de l’ex président Nicolas Sarkozy. « Il ira jusqu’au bout pour défendre son honneur et son honnêteté », a déclaré Rachida Dati. Selon l’eurodéputée, le pourvoi de Nicolas Sakorzy en cassation est une « preuve qu’il a des choses à défendre et à dire ».

Rachida Dati a également abordé la question de l’indépendance de la justice en France. Sur ce sujet, elle dira : « on mélange tout et ça arrange tout le monde de mélanger tout comme ça on instrumentalise la justice. Le parquet n’est pas indépendant en termes de politique pénale. Je trouve ça normal ».

« Paris m’intéresse »

A la question de savoir s’il y a eu une inégalité de traitement dans l’affaire Mélenchon, Rachida Dati dénonce qu’une enquête judiciaire n’ait pas été ouverte à l’endroit d’autres partis. « A ce stade, peut-être que d’autres partis dont des réserves sur leurs comptes de campagne ont été transmises à la justice, il n’y a pu encore de procédures à leur endroit », explique-t-elle.

Dans l’interview, l’ex garde des sceaux évoque une possible candidature à la mairie de Paris, une mairie actuellement dirigée par la socialiste Anne Hidalgo. « Paris m’intéresse. Je suis maire du 7ème. Paris m’intéresse vraiment au point de toit faire et pourquoi pas être candidate », a-t-elle fait savoir ce vendredi.