Présidentielle au Brésil : la victoire de Jair Bolsonaro vue par la presse internationale

0
45

Jair Bolsonaro a été élu ce dimanche 28 octobre 2018 président du Brésil. Une victoire largement commentée par la presse internationale

Le Brésil a fait ce dimanche un virage à 180 degré. En effet, le pays vient de nommer Jair Bolsonaro, candidat d’extrême-droite à la tête du pays. Un pays plongé dans une crise politique depuis plusieurs mois. Dans la presse, on nous apprend que le candidat d’extrême-droite a remporté la présidentielle avec 55% des voix.

Jair Bolsonaro, leader du parti social-libéral (PSL), en effet a vaincu son principal rival de gauche, Fernando Haddad, chef de file du parti PT (Parti des Travailleurs) qui n’a pu recueillir que 44% des voix. A l’annonce de la victoire du candidat d’extrême-droite, une liesse populaire a animé les rues de Rio de Janeiro. Les partisans de Bolsonaro ont jubilé jusque tard dans la nuit.

« Bolsonaro, un candidat proche de Trump idéologiquement »

Ce lundi, les médias du monde entier ont fait écho de l’arrivée de Jair Bolsanaro à la tête du Brésil. Dans la presse nationale et internationale, les réactions sont mitigées. Ce lundi, dans la presse brésilienne, on tente de faire le lien entre Bolsanaro et Donald Trump, président américain qui s’est ouvertement qualifié de « nationaliste ».

« Bolsonaro dit avoir reçu l’appel de Trump qui lui a souhaité une bonne chance », a titré ce  lundi O Globo. L’appel téléphonique de Trump à son homologue brésilien a largement été relayé ce lundi par la presse brésilienne. Cependant, à l’international, la préoccupation est grande.

En effet, dans la presse anglophone, notamment américaine et anglaise, l’arrivée d’un président d’extrême-droite fait peur. Ainsi, le New York Times a titré ce lundi : « Jair Bolsonaro remporte la présidentielle et le Brésil fait un virage à l’extrême-droite ». Le média NBC s’est plutôt focalisé sur le personnage Bolsonaro et s’inquiète d’un Brésil « néofasciste ». Le Daily Beast a fait part d’une plus grande inquiétude en titrant : « pourquoi diable le Brésil a-t-il élu un président d’extrême-droite ? ».

« Qui pour gouverner le Brésil avec Bolsonaro ? »

En Espagne, les médias se sont également focalisés sur le profil politique de Jair Bolsonaro. C’est ainsi que La Vanguardia a titré ce lundi : « L’extrême-droitiste Bolsonaro, nouveau président du pays ». Ce même titre a été choisi par El Mundo pour annoncer la victoire de Jair Bolsonaro.

En France, la victoire de Bolsonaro n’est pas passée inaperçue. Ce lundi, Libération s’est inquiétée de la montée en puissance de l’extrême-droite dans le monde. « De Le Pen à Salvini, la victoire de Bolsonaro réjouit l’extrême-droite », a titré le journal de gauche. Pour Le Figaro, la question est désormais de savoir avec qui il va gouverner. « Qui pour gouverner le Brésil avec Bolsonaro ? », s’est interrogé le média français.