Assassinat de Khashoggi : la Fondation Bill Gates a rompu avec la fondation saoudienne, Misk

0
123

La Fondation Bill Gates a annoncé avoir suspendu ses activités avec Misk Foundation, fondation saoudienne présidée par le prince héritier saoudien, Mohamed Ben Salman

Les conséquences de la mort de Jamal Khashoggi risquent d’être désastreuses pour l’Arabie Saoudite.  En effet, moins d’un mois après l’assassinat de Jamal Khashoggi, journaliste saoudien tué dans le consulat de l’Arabie Saoudite à Istanbul, la Fondation Bill & Melinda Gates réagit.

D’après Wall Street Journal, la fondation du milliardaire américain a décidé de suspendre ses activités avec Misk Foundation, une organisation saoudienne à but non lucratif présidée par le prince héritier saoudien, Mohamed Ben Salman. C’est la porte-parole de la Fondation qui l’a fait savoir à Wall Street Journal dans une interview.

« L’enlèvement et le meurtre de Khashoggi sont extrêmement troublants »

« L’enlèvement et le meurtre de Khashoggi sont extrêmement troublants. Nous suivons l’évolution de cette affaire avec préoccupation », a expliqué la porte-parole. Et d’ajouter : « la situation actuelle a été un facteur déterminant dans notre décision de suspendre les prochaines activités. »

Wall Street Journal nous a appris que la Fondation Bill Gates a lancé l’année dernière un projet estimé 10 milliards de dollar, appelé Misk Grand Challenge. Le projet avait pour but d’accorder des bourses aux jeunes du monde entier afin de leur permettre de mettre en place des initiatives sur la santé et le développement.

« Bill Gates n’assistera pas au Forum Misk de cette année »

Toujours d’après Wall Street Journal, Misk Foundation et la Fondation Bill Gates devaient contribuer chacun pour sa part à hauteur de 5 milliards de dollar. La Fondation Bill Gates s’engage à verser 1,5 milliard de dollar et honorera ses engagements envers les boursiers actuels, mais mettra fin, jusqu’à nouvel ordre, à tout contrat avec Misk Foundation.

Rappelons que Misk Foundation est en partenariat avec d’autres entités occidentales, notamment l’université de Harvard, l’académie Khan, le Boston Consulting Group, Google, LinkedIn et twitter. Cependant, il est impossible pour le moment de vérifier si ces entités ont rompu leurs liens avec Misk. Wall Street Journal nous a également fait savoir que Bill Gates qui, l’année dernière, avait assisté au Forum Misk qui s’était déroulé à Riyad, boudera le Forum prévu cette année.