Assassinat de Khashoggi : découpé, le corps du journaliste a été transporté dans cinq valises

0
97

Le corps de Jamal Khashoggi a été transporté dans des valises. C’est ce qu’a révélé Al-Jazeera ce dimanche 4 novembre

Moins d’un mois après l’assassinat sauvage de Jamal Khashoggi, l’affaire tient toujours en haleine la presse internationale. Ce dimanche, c’est le média qatari, Al-Jazeera qui revient sur cette affaire qui a fortement terni la réputation de la famille royale saoudienne ces dernières semaines.

En effet, d’après Al-Jazeera qui confirme l’information selon laquelle le corps de Jamal Kaskhoggi a été dépecé, les restes du corps du journaliste ont été transportés dans valises. Le média qatari parle de cinq valises qui ont immédiatement été transportées au domicile du consul-général de l’Arabie Saoudite à Istanbul.

« Trois hommes dépêchés en Turquie pour accomplir la mission »

Dans son article, Al-Jazeera cite trois personnes, très proches de la famille royaume et qui ont fait partie du commando déployé en Turquie en début octobre pour assassiner le journaliste. Ces trois personnes sont : Maher Moutreb, Salah Toubeigy et Taar al-Harbi. Maher Moutreb est un collaborateur direct du prince héritier Mohamed Ben Salman (MBS).

Quant à Salah Toubeigy, c’est le chef de la police scientifique saoudienne. Il est également un colonel de l’armée saoudienne. Taar al-Harbi aurait été promu au rang de lieutenant de la garde royale saoudienne l’année dernière. D’après Al-Jazeera qui cite son correspondant basé en Turquie, Mahar Moutreb aurait été le cerveau de l’opération.

« Ne laisser aucune trace »

Ce lundi, il y a eu un nouveau rebondissement dans cette affaire. En effet, le média turque Daily Sabah a publié une photo montrant un groupe d’hommes. Dans le groupe, deux sont pointés du doigt : Ahmed Abdelaziz et Khaled Yahya Al Zahrani. Le premier est chimiste et le second un toxicologue. Les deux sont arrivés en Turquie neuf jours après la mort de Khashoggi.

La mission confiée à ces deux personnes était, selon Daily Sabah, de nettoyer de fond en comble le consulat de sorte qu’il n’y ait aucune trace. Le média turc explique que pendant une semaine, Al Zahrani se rendait tous les jours au consulat. Les deux se sont rendus au consulat du 12 octobre au 17 octobre. Ils ont quitté la Turquie le 20 octobre.