Grande-Bretagne : plus de 70 chefs d’entreprises demandent un vote sur le Brexit

0
27

Plus de 70 chefs d’entreprises britanniques ont publié ce dimanche 4 novembre une lettre ouverte demandant un vote sur le Brexit

Le Brexit tracasse toujours les Britanniques. Deux ans après la victoire historique du « Oui » des Britanniques de quitter l’Union Européenne, les négociations entre le 10 downing Street et l’UE sont au point mort et menacent sérieusement l’économie du pays. Une situation qui fait réagir le monde des finances.

En effet, ce dimanche, le média britannique Sunday Times a publié une lettre ouverte rédigée par plus de soixante-dix chefs d’entreprises britanniques demandant un second vote sur une sortie de leur pays de l’Union Européenne. La lettre ne parle pas d’un second référendum, mais affirme que le dernier mot doit revenir au peuple.

« Deux options : fermer les yeux ou faire face à un Brexit destructeur »

« L’incertitude notée ces deux dernières années afait chuter les investissements, ce qui rendra notre pays de plus en plus pauvre », préviennent les signataires de la lettre. Et d’ajouter : « nous avons deux options : fermer les yeux ou faire face à un Brexit destructeur. Ces deux options vont faire baisser les investissements. Ceci serait mauvais pour les affaires, mais aussi pour les travailleurs ».

Ces appels à voter risquent de tomber dans l’oreille d’un sourd. Rappelons qu’en septembre dernier, le gouvernement britannique était catégorique sur cette question. « Premièrement, le gouvernement britannique ne convoquera aucun second référendum. Deuxièmement, personne ne l’a demandé, sauf les Libéraux Démocrates. Le parti socialiste ne l’a pas demandé, et s’il le faisait, cela provoquerait une division en son sein », avait déclaré Dominic Raab, ministre en charge du Brexit, en septembre dernier.

Le même mois, le Parti Travailliste (Labour Party), dirigé par Jeremy Corbyn, avait réagi, faisant savoir qu’il était favorable à un second référendum sur le Brexit.