Guerre médiatique contre Mélenchon : CNews a entamé la destruction de la France Insoumise

0
5375

(Une analyse du journaliste Cheikh DIENG, basé en France)

Propagande médiatique, quand tu nous tiens ! Nous avons atteint ce mardi le paroxysme du Mélenchon bashing. J’avais prédit une guerre médiatique sans précédent contre la France Insoumise et son chef de file, Jean-Luc Mélenchon, mais sérieusement je ne pensais pas que l’élite et ses médias hostiles aux Insoumis en arriveraient là.

Qui n’a pas regardé l’émission « Heure des Pros » de ce mardi dont la première partie a été entièrement consacrée à Jean-Luc Mélenchon et à la France Insoumise ? A vrai dire, je n’arrive toujours pas à croire qu’en France des journalistes sont capables de tomber si bas. Là, on frise carrément le ridicule.

Hier, la tentative de diabolisation de la France Insoumise a atteint la cime. Sur le plateau de l’émission, deux invités : Clément Fayol et Mélanie Delattre. Les deux qui disent être des journalistes indépendants viennent en effet de sortir un livre intitulé : « Mélenchon, aux portes du pouvoir ».

Je n’affirmerai pas que ce livre est entièrement financé par l’élite pour détruire la France Insoumise et son chef de file.  Cependant, qu’un livre totalement hostile à ce parti soit promu sur les plateaux de télé au moment où une guerre judiciaire est déclenchée contre la France Insoumise me laisse dubitatif.

Ce mardi, CNews a eu son moment de gloire. S’il cherchait à ternir l’image de Mélenchon et de son parti, c’est en partie gagné. Néanmoins, la seule chose que je regrette est que ce média ait bafoué le principe de l’éthique et de la déontologie très cher aux journalistes. Ce mardi, sur CNews, Mélenchon a été vilipendé, et pire, le présentateur n’a même pas pris le soin d’inviter un partisan de la France Insoumise pour prendre la défense de ce mouvement, ne serait-ce que pour garantir l’équilibre du débat. C’est indigne !

Revenons sur la triste prestation de nos deux chers journalistes indépendants sur le plateau de CNews. Le deux, très ravis de pouvoir faire une propagande anti-LFI, nous ont fait savoir que les sympathisants de la France Insoumise fonctionnement avec des pseudos. Ils ont peut-être raison. Mais, personnellement, ce n’est pas ce que j’ai pu remarquer dans les groupes Facebook LFI.

Le plus grave dans tout cela est que ce mardi sur CNews, la vie privée de Jean-Luc Mélenchon a été dévoilée au grand jour. Dans un documentaire diffusé par la même chaîne, on nous apprend que le chef de file de la France Insoumise est sourd d’une oreille. En quoi cela nous intéresse vraiment ?

Dans l’émission, nos deux chers journalistes se sont tiré une balle dans le pied en commettant une énorme bourde qui aurait mérité que le présentateur les vire du plateau. Ils ont en effet confirmé n’avoir jamais rencontré Mélenchon en personne. En gros, tout ce bouquin sur le leader de la France Insoumise perd tout sa crédibilité et ne mérite vraiment qu’on lui accorde la moindre importance.

Sur CNews, Mélenchon a été flingué  pendant une demi-heure. Les deux journalistes qui ne l’ont jamais rencontré l’ont fait passer pour un « homme du système ». « C’est l’anticapitaliste, lui-même chef d’entreprise et il n’hésite pas pour son parti à recourir à toutes les astuces du système », cite le présentateur lisant un paragraphe du livre (Page 124).

« On nous a raconté la dépression terrible qu’il a faite après la défaite de Lionel Jospin et là on découvre un autre Mélenchon qu’on a vu dans le documentaire. C’est le Mélenchon ministre, qui est là très dans le système, qui s’installe dans son hôtel particulier (…) », explique sans gêne Mélanie Delattre.

Et, permettez-moi de citer une partie du livre (citée par le présentateur) où Mélenchon est décrit comme un gourou. « Tous les cadres de son partie sont sous son emprise psychologique. C’est une parodie de démocratie. Ce côté gourou qui aime professer et former ne signifie pas pour autant que Mélenchon cherche à décider de tout ». A la fin de la lecture de cette partie, le présentateur reconnaît lui-même que ces deux phrases étaient contradictoires.

Si vous avez raté la fin de l’émission, vous avez tout raté. Oui, en effet, interrogés par le présentateur qui leur demande s’ils peuvent rester (sur le plateau) pour poursuivre le débat, les deux journalistes rétorquent sourire aux lèvres : « on doit aller chez RMC ». Une phrase lancée par Mélanie Delattre et qui a provoqué le fou rire des invités de l’émission.

Après CNews, c’est sur RMC où ils vont servir la sauce anti-Mélenchon. Certainement, on les verra bientôt sur BFMTV, sur RTL, au JDD, au Figaro…J’ai le regret de constater que le journalisme est tombé bien bas en France. Pourtant, pendant ce temps, aucun journaliste anti-Macron, n’est invité sur CNews pour présenter son livre sur le président le plus impopulaire de la Vème République. La propagande médiatique en France a atteint son apogée. L’Union Soviétique ne ferait pas mieux.

Cet édito n’engage que son auteur. Il ne reflète en aucun cas la ligne éditoriale du média, www.lecourrier-du-soir.com, média neutre et indépendant.