USA : un journaliste de CNN licencié pour avoir ouvertement défendu le peuple palestinien

0
75

Marc Lamont Hill, journaliste sur CNN, a été limogé ce vendredi 30 novembre pour avoir prononcé ce jeudi 29 novembre un impressionnant discours à l’ONU dénonçant le traitement inhumain du peuple palestinien par Israël

Marc Lamont Hill, chroniqueur sur CNN, est viré pour avoir pris la défense de la Palestine. Ce limogeage est survenu ce vendredi après un discours prononcé par le journaliste à l’ONU sur la question palestinienne. Un sujet très sensible sur lequel Marc Lamont Hill a ouvertement manifesté sa position.

Dans son discours, le journaliste n’a pas hésité à dénoncer le fait que le peuple palestinien soit privé de ses droits les plus élémentaires. « (…) Le peuple palestinien a été privé de ses droits les plus fondamentaux », dit-il. Dans la phrase qui suit, Marc Lamont Hill s’attaque vigoureusement à l’Etat d’Israël.

« Israël continue de restreindre la liberté des citoyens palestiniens »

« La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme stipule que tous les êtres humains sont nés libres et égaux en dignité et en droits, l’Etat d’Israël continue de restreindre la liberté et viole le principe d’égalité pour les citoyens palestiniens vivant en Israël ainsi qu’à ceux vivant en Cisjordanie et à Gaza », dénonce-t-il.

Et d’ajouter : « en ce moment, il y a six lois israéliennes qui nient aux Palestiniens le droit à la nationalité pour la simple raison qu’ils ne sont pas Juifs. Du logement à l’éducation ou encore à la réunification des familles, il est clair que toute liberté à laquelle aspire tout être humain est privée aux Palestiniens par l’Etat d’Israël ».

« Les Palestiniens continuent d’être physiquement et psychologiquement torturés »

Dans son discours prononcé à l’ONU, Marc Lamont Hill s’est durement attaqué à l’armée israélienne et à la police pour violence envers les Palestiniens. « Les droits de l’homme promettent le droit à la liberté, à la sécurité des civils, (pendant ce temps ndlr) les Palestiniens continuent de vivre sous la menace d’une violence injustifiée de la part des militaires et des policiers israéliens », s’agace-t-il.

L’ex journaliste de CNN va plus loin, qualifiant la justice israélienne de « criminelle ». « La déclaration universelle des droits de l’homme nous protège de la torture et de tout traitement cruel, pourtant les Palestiniens continuent d’être physiquement et psychologiquement torturés par le système judiciaire criminel israélien. Un terme que je ne peux utiliser qu’avec ironie », déclare Marc Lamont Hill.

« Nous devons reconnaître le droit d’un peuple occupé à se défendre »

Dans son discours prononcé devant des diplomates internationaux, le journaliste a rappelé l’importance de l’action pour la communauté noire américaine dans sa lutte contre l’oppression aux Etats-Unis et estime que cette action doit se traduire dans des décisions concrètes telles que le BDS, initiative mise en place dans plusieurs pays pour boycotter des produits israéliens.

Marc Lamont Hill exige que les Palestiniens aient les mêmes droits que les citoyens juifs israéliens. « (…) Nous devons octroyer au peuple palestinien les mêmes opportunités (que les Israéliens, ndlr), (…) nous devons reconnaître le droit d’un peuple occupé à se défendre. Nous devons faire de la paix une priorité, mais nous ne devons pas la romanticiser ou la fétichiser », lance-t-il.