Gilets Jaunes : le gouvernement dénonce la violence et envisage d’instaurer l’état d’urgence

0
73

L’Etat français envisage de recourir à l’état d’urgence suite aux violences qui ont émaillées les manifestations des gilets jaunes ce 1er décembre dans plusieurs villes françaises, notamment à Paris

Vers l’état d’urgence. Face à la montée de la violence dans la manifestation des gilets jaunes qui s’est déroulée dans plusieurs villes françaises, notamment à Paris, le gouvernement, de plus en plus isolé, envisage de recourir à l’état d’urgence. C’est en effet ce qui a été annoncé par Christophe Castaner, ministre de l’intérieur dans une interview accordée à BFMTV.

« Nous étudierons toutes les procédures qui nous permettrons de sécuriser et plus encore », a-t-il déclaré ce samedi. A la question de savoir si l’état d’urgence est encore possible, il ajoute : « tout ce qui permettra de sécuriser plus, moi je n’ai pas de tabou, je suis prêt à regarder ».

« Ces gens veulent le chaos »

Ces déclarations du ministre de l’intérieur interviennent dans un climat particulier marqué la multiplication des scènes de violence au cœur de Paris et un peu partout en France. Dans la presse française, on parle déjà d’1 mort à un barrage près d’Arles. Une situation de crise exceptionnelle qui a fait réagir Emmanuel Macron.

Réagissant aux manifestations de ce samedi, le président français a dénoncé une tentative de certains gilets jaunes d’installer le chaos. « Aucune cause ne justifie que des forces de l’ordre soient attaqués ou l’Arc de Triomphe soit souillés. Ces gens veulent le chaos, ils seront identifiés et tenus responsables de leurs actes. Je respecterai toujours les contestations, mais je n’accepterai jamais la violence », a-t-il déclaré ce dimanche.