“54% des Français veulent se faire vacciner” : une manipulation de masse déclenchée pour vacciner en masse

Face à la réticente des Français à se faire vacciner, le gouvernement ne lésine plus sur les moyens pour arriver à les convaincre, surtout au moment où le pays peine à immuniser une grande partie de sa population contrairement à ces voisins européens. Ne voulant surtout pas être à la traîne, l’Etat recourt désormais sans gêne aux instituts de sondage pour atteindre son objectif.

En effet, la presse vient de relayer un sondage publié par Harris Interactive et dans lequel on apprend que 54% des Français sont désormais prêts à se faire vacciner. “Il s’agit d’une hausse notable par rapport au dernier sondage en date du 9 décembre, au cours duquel moins d’un Français sur deux (45%) souhaitait recevoir une dose de vaccin”, note le média LCI.

Le même média ajoute : “dans le détail, 26% de la population se fera “certainement” vacciner (contre 16% le 9 décembre), et 30% se fera “probablement” administrer un remède. Du côté des réticents, 24% des Français indiquent qu’ils ne vont “probablement pas” se faire vacciner, et 20% ne vont “certainement pas” le faire”.

Les Français ont-ils retourné leur veste ou sont-ils la cible d’une manipulation médiatique? La question a toute sa pertinence car il y a tout juste une semaine un sondage d’Ifop pour le Journal du Dimanche concluait que 59% des Français n’étaient pas prêts à se faire vacciner. Est-il possible que les Français changent d’avis en un laps de temps si court? Je ne le pense pas. En plus, l’échec de l’Etat dans sa campagne de vaccination a largement contribué à faire douter les français.

En conséquence, il y a fort à parier que nous assistions à une manipulation médiatique comparable à celle du début novembre dernier lorsque les médias avaient relayé en boucle le sondage de BFMTV selon lequel 71% des Français étaient prêts à être confinés jusqu’en 2021. Justement en parlant de reconfinement, un nouveau sondage relayé par RTL nous a appris ce 8 janvier que 54% sont favorables à un troisième confinement. Hallucinant!

S’il y a une certitude, c’est que les résultats de tous ces sondages ne correspondent pas à la réalité. Ils ont été concoctés par des instituts de sondage grassement payés par l’Etat avec l’unique but de préparer psychologiquement les Français à accepter les mesures très sévères à venir.

En effet, l’Etat veut déclencher une vaccination de masse pour atteindre le même niveau que celui de ses voisins européens. Et, face à l’explosion des cas ces derniers jours, il veut aussi tenter un troisième confinement comme l’ont fait les britanniques il y a quelques jours.

Sauf que pour prendre des décisions sur deux sujets hyper sensibles, il faut bien trouver un subterfuge. Et là que le recours aux institutions de sondage pour contrôler la masse devient efficace. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que le gouvernement injecte des millions d’euros dans ces instituts afin de faire avaler au peuple les décisions difficiles à venir.

Je dois faire remarquer que l’Etat français a dépensé en octobre 2020 un montant de 26,15 millions d’euros dans des sondages d’opinion pour tâter le pouls et faire avaler la pilule aux Français. Et cela veut tout dire!