7 œuvres d’art volées à l’Elysée : Emmanuel Macron a-t-il la poisse ?

0
457

Des œuvres d’art estimées à plusieurs millions d’euros ont été volées à l’Elysée. L’information a été révélée il y a moins de 24 heures par Le Parisien au moment où Macron traverse une crise sans précédent

Décidément, Emmanuel Macron n’a pas trop de chance. En effet, depuis son arrivée à la tête de la France, les mauvaises nouvelles s’accumulent pour lui et son gouvernement. Et l’Elysée semble avoir vécu ses pires moments. En effet, après l’affaire Benalla qui avait défrayé la chronique en 2018, l’on nous parle désormais d’un vol de sept œuvres d’art estimées à plusieurs millions d’euros.

C’est en tout cas l’information que donne Le Parisien. Le média français explique qu’une plainte avait été déposée il y a quelques jours au niveau du BRB (Bureau de Répression du Banditisme) qui avait surpris les policiers. La plainte avait été déposée par le CNAP (Centre National des Arts Plastiques).

Dans sa plainte, le CNAP énumère les objets dérobés : des statuettes en bois, en terre cuite, et un buste en bronze. Pour l’heure, la vraie question est celle-ci : quand ont été volées les œuvres d’art? A cette question, le mystère persiste. La seule information dont dispose le CNAP est que la disparition des objets a été constatée lors d’un récolement effectué en novembre 2012 et janvier 2013.

« Macron, un président pas très chanceux »

La disparition de ces œuvres d’art risque de donner du grain à moudre aux détracteurs de Macron, un président qui, depuis plus d’un an, traverse une crise sociale très profonde exacerbée par la crise des Gilets Jaunes. Si à cela s’ajoute une catastrophique situation économique de la France, l’équation se complique pour le plus jeune président de la Vème république.

Pour rappel, l’Insee (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques) a publié ce 28 juin les données relatives à la dette publique de la France. Celle-ci s’élève à 2 358,9 milliards d’euros et atteint 99,6% du PIB (Produit Intérieur Brut). La dette des administrations publiques locales est estimée à 206,8 milliards d’euros en 2019 contre 199,8 milliards d’euros en 2018. En ce qui concerne les administrations de Sécurité Sociale, elles ont contracté, en 2019, une dette de 202,8 milliards d’euros contre 223,0 en 2018.