Acte 19 : à Montpellier, des policiers déguisés en gilets jaunes pour arrêter les casseurs

0
363

A Montpellier, pour interpeler des casseurs lors de l’Acte 19, des policiers se sont déguisés en gilets jaunes

Pour arrêter les casseurs, les policiers adoptent une stratégie plutôt efficace, mais jusque-là méconnue. Les médias locaux ont en effet fait savoir que des policiers étaient habillés en gilets jaunes lors de l’Acte 19 dans la ville de Montpellier. L’objectif était de pouvoir mettre la main sur des casseurs.

Selon La Dépêche, les policiers en question étaient habillés en t-shirt, bermuda ou chapeau de paille et de gilet jaune. Le média ajoute que les policiers étaient munis de matraque télescopique. Dans une interview accordée à Midi Libre, le syndicat de police Alliance assume totalement cette stratégie.

« Cette stratégie a été mise en place ce samedi pour la première fois à Montpellier. Elle était destinée à mieux cibler les casseurs et a d’ailleurs permis d’en interpeler plusieurs en flagrant délit dont l’un pour destruction de mobilier urbain. Il faut trouver une réponse appropriée », a expliqué Rémy Alonso, du syndicat de police Alliance.

« Un objectif atteint »

Dans une vidéo publiée sur son compte YouTube, France 3 Montpellier a montré une scène dans laquelle l’on voyait un homme à terre se faire menotter par des hommes portant des gilets jaunes en plein cœur de Montpellier. Cette stratégie n’a pas manqué de susciter une vague de réactions dans les médias.

En effet, selon RTL, les policiers se sont déguisés en gilet jaune avec l’unique objectif d’arrêter un homme qu’ils recherchaient depuis plusieurs semaines et qui faisait l’objet d’une enquête. Objectif atteint. L’homme a été interpelé au cours de l’Acte 19 et a été incarcéré dans l’attente de son procès.