Affaire Epstein et réseau pédo-criminel mondial : après le mort de Brunel, la famille de Ghislaine Maxwell craint le pire

Une mort qui fait la une des médias du monde entier. En juillet 2020, son nom figurait sur le Livre Noir des personnalités ayant eu des contacts avec Jeffrey Esptein, richissime milliardaire américain, mort dans une prison de Manhattan où il était détenu pour avoir tenu l’un des réseaux pédo-criminels les plus puissants au monde.

L’homme dont il est question n’est autre que Jean-Luc Brunel, ex agent de mannequins. Ce 20 février, son nom a fait le tour de la toile après l’annonce de son décès par plusieurs médias. En effet, d’après Le Parisien, le Français, âgé de 74 ans, a été retrouvé pendu dans sa cellule de prison en France.

“Selon nos informations, le septuagénaire a été retrouvé mort par pendaison cette nuit dans sa cellule de la prison parisienne de la Santé. Il a été retrouvé vers 1 heure du matin lors de la ronde de nuit. Il n’a pas pu être réanimé, indique une source pénitentiaire”, note Le Parisien.

La source ajoute : “le parquet de Paris a confirmé que Jean-Brunel avait été retrouvé mort et indiqué qu’une enquête en recherche des causes de la mort avait été ouverte, confiée au 3e district de police judiciaire. Sa mort signifie l’extinction de l’action publique dans ce dossier, sauf si d’autres personnes devaient être mises en cause.”

Son décès a déclenché en France un séisme médiatique et les réactions, sur les réseaux sociaux, ont été nombreuses.

Pendant ce temps, aux Etats-Unis où l’affaire avait provoqué une véritable crise politique, le décès de Brunel ne passe pas inaperçu. En tout cas, la famille de Ghislaine Maxwell, ex compagnon d’Epstein, craint pour sa vie. C’est du moins ce que nous a appris le média américain, Fox News.

En effet, à en croire cette source, Ian Maxwell, frère de Ghislaine, a fait part de son inquiétude au média américain The Washington Post. “C’est vraiment choquant. Une autre mort par pendaison dans une prison hautement sécurisée. Je suis totalement sous le choc”, s’est-il confié.