En guerre contre Poutine en Afrique, Macron menace le président centrafricain au téléphone de bloquer l’aide 2021

En colère contre l’influence grandissante de la Russie en Centrafrique et contre les propagandes anti-françaises qui gagnent du terrain dans ce pays, Emmanuel Macron a notifié le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra dans un échange téléphonique très tendu ce 17 avril que la France a suspendu l’aide budgétaire accordée à ce pays et estimée à plusieurs millions d’euros

La Russie est-elle en train de chiper les intérêts français en Afrique? Difficile pour l’heure de répondre à cette question. Mais, en tout cas, ce qui est certain, c’est que sa présence en Centrafrique dérange profondément l’Etat français qui s’est investi, ces dernières années, à garantir la paix et la stabilité à ce pays.

C’est en tout cas ce qu’a appris Lecourrier-du-soir.com du journal Le Monde qui a révélé ce 26 mai que Paris n’apprécie pas du tout la propagande anti-française distillée par le régime centrafricain pour délégitimer son influence dans ce pays. “Première cible sur les réseaux sociaux de campagnes de dénigrement orchestrées par des organisations proches des autorités centrafricaines et/ou de leur parrain russe, Paris voit son image se dégrader encore un peu plus auprès de la jeunesse d’Afrique francophone”, révèle Le Monde.

Aujourd’hui tournée vers la Russie, la République Centrafricaine, dirigée par Faustin Archange Touadéra, est devenue un partenaire gênant pour Paris qui voit ses intérêts de plus en plus menacés dans ce pays par la présence russe. D’ailleurs, ce 18 mai, la presse russe a annoncé la livraison d’armes à ce pays par la Russie qui entend y investir 11 milliards de dollars dans les années qui viennent.

6 milliards de dollars serviront à construire des routes, 3 milliards de dollars permettront de construire des chemins de fer et une nouvelle ville doit être érigée à hauteur de 2 milliards de dollars, d’après des informations fournies par le média The Moscow Times. Pour le média russe, les choses sont très claires : Moscou veut obtenir en retour de juteux contrats dans le secteur minier du pays.

Cette présence russe, accompagnée d’une violente campagne anti-France, préoccupe profondément Paris. Et Macron ne se montre plus tendre envers son ex partenaire. D’ailleurs, d’après Le Monde, ce 17 avril, au sortir d’un conseil de défense de l’Elysée intégralement consacré à ce pays, Emmanuel Macron a eu un entretien très tendu avec le président centrafricain et le président français n’a pas fait dans l’ambiguïté. En effet, Macron a fait savoir à son homologue centrafricain que “l’aide budgétaire de 2020 ne sera pas décaissée et celle de 2021 a été suspendue”.

Et la France ne s’arrête pas. Car, d’après le média français, Macron “s’active auprès de l’Union européenne, de la Banque mondiale et des Etats-Unis pour que ces bailleurs revoient leurs financements”.

Il convient de rappeler que la République Centrafricaine, qui traverse une crise politico-sociale sans précédent depuis 2013, est très riche en ressources naturelles. Parmi ses ressources, figurent : l’or, le diamant et l’uranium, mais aussi le pétrole qui n’est toujours pas exploité.