Allemagne : le ministre de la Santé prévient : “les Allemands seront vaccinés, guéris ou morts” à la fin de l’hiver

Michael Kappeler

A l’issue d’une conférence de presse qui s’est tenue ce 22 novembre, le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, a fait parler de lui en prédisant qu’à la fin de l’hiver, les Allemands seront “vaccinés, guéris ou morts”

Face à une flambée de cas notés ces dernières semaines, l’Allemagne met en place une véritable communication de crise. Si l’idée n’est peut-être pas de faire peur, il est tout de même évident que la prédiction faite par le ministre allemand de la santé fait froid dans le dos.

En effet, ce 22 novembre, plusieurs médias dont le site d’information allemand, The Local Germany, ont relayé les propos terrifiants prononcés par Jens Spahn, ministre allemand de la Santé, en pleine conférence de presse. “Probablement, d’ici la fin de l’hiver, presque tout le monde en Allemagne sera vacciné, guéri ou mort”, a-t-il prédit.

L’information a été confirmée par le média allemand, Deutsche Welle. Cependant, à en croire cette source, l’affirmation du ministre allemand ne fait pas l’unanimité au sein du monde scientifique. En tout cas, ce 22 novembre, interrogé par Deutsche Welle, le virologue allemand, Hendrick Streeck, a fait part de son désaccord avec le ministre de la santé.

“Autant je suis d’accord sur le fait que la situation est actuellement critique… autant je n’approuve pas l’affirmation selon laquelle après l’automne ou l’hiver, tous les Allemands seront soit ‘vaccinés, guéris ou morts’ car cela voudrait dire que chacun entrera en contact avec le virus cet hiver.”

Pour le virologue, ce n’est pas comme cela que fonctionne le virus. Selon lui, il se déplace de groupe social à groupe social. Hendrick Streeck partage tout de même l’avis de Jens Spahn que les vaccins constituent une solide ligne de défense face à la propagation du virus. “Sans un fort taux de vaccination, on l’aura encore l’hiver prochain ou l’automne prochain”, prévient Streeck.