Amélioration de l’eau potable au Sénégal : l’Europe accorde 138 millions de dollars à Macky Sall

0
188

La Banque Européenne d’Investissement accordera une aide financière de 138,39 millions de dollars au Sénégal (soit 114,5 millions d’euros) afin d’aider ce pays dans l’amélioration de la qualité de l’eau et dans la gestion des déchets 

En pleine crise sanitaire, l’Union Européenne vient en aide à ses partenaires africains et le Sénégal n’est pas en reste. En effet, ce pays, qui a reçu 212 millions d’euros de l’Union Européenne en novembre 2020 dans le cadre de sa lutte contre la pandémie à Coronavirus, vient à nouveau de bénéficier d’une aide financière de l’Occident.

C’est du moins l’information obtenue ce 1 mars par Lecourrier-du-soir.com du média EsiAfrica.com. En effet, d’après cette source, la Banque Européenne d’Investissement accordera au gouvernement de Macky Sall 138,39 millions de dollars dans le cadre de l’amélioration de la qualité de l’eau potable et de la gestion des déchets.

“L’aide financière renforcera la résilience du pays face à la pandémie à Coronavirus ainsi qu’aux prochaines pandémies telles que le changement climatique”, explique EsiAfrica.com. L’initiative a été saluée par Hamadou Hott, ministre sénégalais de l’Economie qui a remercié la Banque Européenne d’Investissement d’avoir soulagé l’Etat sénégalais dans les dépenses nécessaires pour faire face à la crise sanitaire.

“634 000 auront accès à une eau potable de bonne qualité”

La source révèle que le partenariat entre le Sénégal et la Banque Européenne d’Investissement permettra d’approvisionner les habitants de trois villes (environ 634 000 personnes) en eau potable. Dans l’article, les villes en question n’ont pas été mentionnées. Concernant la gestion des déchets, la source nous apprend que le projet bénéficiera à 3,2 millions de Sénégalais.

Rappelons que les relations entre l’UE et le Sénégal ne datent pas d’hier. Entre 2014 et 2020, le Sénégal a touché environ 1 milliard d’euros de la part de ses partenaires européens. En novembre dernier, les deux parties ont signé des accords de pêche très controversés qui devraient permettre à la France, au Portugal et à l’Espagne de pêcher 10 000 tonnes de poissons par an pendant 5 ans. En contrepartie, le Sénégal devait toucher 1,7 million d’euros répartis comme suit : 800 000 euros versés au gouvernement et 900 000 euros destinés à améliorer la politique de la pêche du pays.