Antisémitisme : l’organisation juive Wiesenthal demande à la France de déployer l’armée pour protéger les juifs

0
416

L’organisation juive de lutte pour les droits de l’homme, Wiesenthal Center, demande à la France de déployer l’armée dans les quartiers et devant les institutions appartenant aux juifs

La montée de l’antisémitisme en France inquiète les institutions juives internationales qui haussent le ton, exigeant de la France qu’elle prenne des mesures fermes pour protéger les lieux de culte juifs. C’est en substance ce qui ressort du communiqué de presse de Shimon Samuels, directeur du centre juif Wiesenthal Center qui se définit comme “une organisation juive internationale, comptant 400 000 adhérents, qui lutte pour les droits de l’homme”.

En effet, dans un communiqué publié ce 12 août sur le site officiel du site et intégralement lu par notre média www.lecourrier-du-soir.com, Shimon Samuels a interpellé Gérald Darmanin sur les attaques qui visent les Juifs et exige que la France déploie son armée devant les institutions juives.

“En raison de la hausse des actes de violente à l’égard des citoyens juifs, c’est le moment de ramener l’armée pour assurer la protection des quartiers, des synagogues, des écoles et des institutions juifs. A la suite de l’attaque de 2015 qui a visé le supermarché Casher, François Hollande, à l’époque président de la France, avait fourni une assistance (militaire) à tous les bâtiments juifs qui en avaient besoin…Les militaires ont été relevés de leur fonction et n’ont jamais été remplacées par l’administration Macron”, déplore-t-il.

“Le Centre veut la création d’une application téléphonique pour aider les Juifs”

Dans le communiqué, le Centre Wiesenthal a demandé à ce qu’une application téléphonique dotée d’une touche ‘panique’ émettant une sirène soit créée pour aider les écoliers juifs, les pratiquants qui se trouvent dans les synagogues ainsi que d’autres cibles. “Il y a eu un suivi”, ajoute le communiqué.

Shimon Samuels conclue : “Monsieur le ministre, il est temps de prendre des contre-mesures. Une fois attrapés, les criminels ne peuvent plus être admis en hôpital psychiatrique (…) parce qu’ils sont ‘sous l’influence de la drogue ou de l’alcool’. Les quartiers juifs doivent être équipés de caméras pour assurer une identification et une surveillance rapides… En ce moment, les juifs français expriment trois besoins : sécurité, sécurité et sécurité”

Les propos de Shimon Samuels interviennent trois jours après l’agression d’un juif de 29 ans à Paris. Le jeune homme dit avoir été victime d’insultes racistes de la part de deux individus dans son immeuble situé dans le 19ème arrondissement de Paris. Les agresseurs l’auraient traité de “sale juif” et de “sale race”.

Pour lire le communiqué de Shimon Samuels, cliquez ici : Wiesenthal Center