Apartheid des Arabes : Israël déclare la guerre à la France et convoque l’ambassadeur français à Tel Aviv

En colère contre les propos de Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, qui a accusé Israël d’Etat apartheid, le gouvernement israélien a convoqué l’ambassadeur de la France à Tel Aviv

Assiste-t-on aux prémisses d’une crise diplomatique entre l’Etat d’Israël et l’Etat français ? Difficile de répondre à cette question pour l’heure, mais ce qui est certain, c’est que les relations diplomatiques entre les deux nations ne sont plus au beau fixe depuis quelques heures.

En effet, il y a quatre jours, le 23 mai plus précisément, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a mis en garde contre le risque d’un “apartheid” envers les populations arabes vivant en Israël. Apparemment, la sortie du chef de la diplomatie française ne passe pas.

Dès le lendemain 24 mai, la très puissante organisation juive basée aux Etats-Unis, Simon Wiesenthal Center, a fait part de son indignation dans un communiqué intégralement lu par Lecourrier-du-soir.com et dans lequel elle dénonce des propos “insultants” du ministre français des Affaires étrangères. Quelques heures plus tard, ce fut au tour de Benjamin Netanyahou, Premier ministre israélien, de condamner fermement cette sortie de Le Drian.

“C’est une déclaration fausse et effrontée sans aucun fondement”

“Le ministre français a dit qu’Israël est en passe de devenir un Etat d’apartheid. C’est une déclaration fausse et effrontée sans aucun fondement”, s’insurge Netanyahou. Et d’ajouter : “nous n’allons accepter aucune leçon de morale basée sur l’hypocrisie et le mensonge à ce sujet”.

On croyait que les choses allaient en rester là. Mais, apparemment non. Les Israéliens sont prêts à faire payer à la France le prix de cette sortie diplomatique hasardeuse au moment où Benjamin Netanyahou joue son va-tout pour garder son poste de Premier ministre d’Israël.

En effet, d’après plusieurs médias israéliens dont YnetNews, le ministre israélien des Affaires étrangères, Gabi Ashkenazi, a convoqué l’ambassadeur de France en Israël. Selon la source, Ashkenazi a fait comprendre à l’ambassadeur français que les propos tenus par Le Drian sont infondés, inacceptables et ne correspondent pas à la réalité.

“Israël attend de ses amis qu’ils ne s’expriment pas de manière irresponsable, ce qui donne lieu à la montée des éléments extrémistes et des activités anti-Israël”, a déclaré le ministre israélien des Affaires étrangères.