Attaque contre la Pologne : la Russie crache le morceau : “l’Occident se rapproche de la 3ème Guerre Mondiale”

Dmitry Medveded, numéro 2 du gouvernement russe et proche de Vladimir Poutine, vient de mettre l’Occident en garde, en précisant clairement que l’attaque qui a visé la Pologne pourrait déclencher une troisième guerre mondiale 

La guerre en Ukraine prend une nouvelle tournure et risque, si rien n’est fait pour l’empêcher, de connaître une fin tragique. Et ce scénario est d’autant plus plausible que des rumeurs font état d’une attaque contre la Pologne qui serait perpétré par les forces russes. Pour sa part, la Russie dément et prévient que cette affaire pourrait précipiter le monde vers une 3ème guerre mondiale.

C’est du moins l’avis de Dmitry Medvedev, numéro 2 du gouvernement russe et proche de Vladimir Poutine. Dans un commentaire posté sur Twitter et relayé par l’agence de presse Tass, il a craché le morceau. “Les incidents concernant d’éventuels tirs de missiles contre la Pologne démontrent juste une chose : en déclenchant une guerre hybride contre la Russie, l’Occident se rapproche davantage d’une guerre mondiale”, prévient-il.

Pour rappel, des rumeurs font état d’une attaque russe contre la Pologne. La Russie dément catégoriquement et accuse l’Ukraine d’en être l’auteur. En attendant la conclusion des enquêtes, les réactions vont bon train et Emmanuel Macron a rassuré son homologue polonais qu’il peut compter sur le soutien de la France si besoin est.

“Je me suis entretenu avec le Premier ministre Mateusz Morawiecki pour lui dire notre solidarité. La Pologne peut compter sur le soutien de la France et notre disponibilité pour appuyer les enquêtes en cours”, a réagi le président français.

Pour rappel, cet incident survient moins d’un mois après celui de Nord Stream qui avait causé des dommages colossaux au niveau de deux gazoducs russes qui ravitaillent l’Allemagne en gaz. La Russie avait accusé l’Occident d’être être à l’origine et les Etats-Unis, de leur part, tenaient Moscou pour responsable.

Il faut dire que depuis l’invasion russe en Ukraine, l’Occident et la Russie se lancent dans une véritable des mots pour gagner la bataille de l’opinion. Au-delà d’une guerre militaire qui ne dit pas son nom, c’est désormais une violente guerre médiatique qui oppose les deux camps.