Censure médiatique : la sanction est tombée pour Donald Trump : il est banni de Facebook jusqu’en 2023

Facebook a confirmé ce 4 juin la suspension de Donald Trump de sa plateforme jusqu’en 2023 et ce, à compter du 7 janvier, date à laquelle il avait été suspendu par le réseau social au lendemain de l’invasion du Capitol par ses sympathisants

Donald Trump désormais fixé sur son sort. L’ancien président américain qui a été évincé du pouvoir lors des élections américaines de décembre 2021 a refait parler de lui ce 4 juin après avoir presque totalement disparu des radars. Ce vendredi, c’est sa suspension sur l’un des plus puissants réseaux sociaux au monde qui a été au cœur de l’actualité.

En effet, ce 4 juin, le réseau social du milliardaire Mark Zuckerberg s’est prononcé sur la sanction infligée à Trump à la suite des émeutes du Capitol organisées par ses sympathisants le 6 janvier dernier. Dans la foulée, plusieurs géants de la technologie l’avaient banni de leurs plateformes, jugeant qu’il représente un danger pour la Démocratie.

“Trump suspendu pendant deux ans, jusqu’en 2023”

Ce vendredi, Facebook a confirmé cette sanction (à l’encontre du 45ème président américain) qui devra durer jusqu’en 2023. Ainsi, dans un communiqué publié sur son site officiel et intégralement lu par Lecourrier-du-soir.com, on pouvait lire : “étant donné la gravité des circonstances ayant mené à la suspension de Trump, nous croyons que ses agissements constituaient une sévère violation de nos chartes qui méritent la plus lourde sanction. Nous suspendons ainsi ses comptes pour une durée de deux ans, à compter de la date du 7 janvier de cette année”.

Dans le communiqué, Facebook ne promet pas une réouverte automatique des comptes de Trump en 2023. Le moment venu, renseigne la plateforme, un panel d’experts sera consulté afin de décider si oui ou non son retour ne constitue pas une menace à l’ordre public. Le réseau social prévient le président Trump que des sanctions seront immédiatement prises une fois que son compte sera à nouveau activé.

“Facebook menace Trump”

“Lorsque la suspension sera finalement levée, une batterie de sanctions sera très rapidement mise en place et ces sanctions seront déclenchées dès que Trump aura commis de nouvelles violations, à savoir une fermeture définitive de ses pages et comptes”, menace Facebook.

Dans le communiqué, le réseau social explique clairement que les sanctions infligées par sa plateforme à l’ex président américain ne concerne que Facebook et qu’en conséquence, Donald Trump est libre de s’exprimer librement via d’autres canaux de communication.

Pour lire le communiqué dans sa version originale, cliquez ici : Facebook