Collomb licencie ses gardes du corps qu’il soupçonne de l’espionner pour le compte de Castaner

0
733

Gérard Collomb a licencié ses quatre gardes du corps qu’il soupçonne de l’espionner pour le compte de Christophe Castaner, actuel ministre de l’Intérieur

La guerre entre Gérard Collomb et Macron n’a pas encore pris fin et désormais, elle se joue sur un autre front. En effet, un an après sa démission de son poste de ministre de l’Intérieur, le maire de Lyon règle ses comptes avec le gouvernement après avoir licencié les gardes du corps qui lui ont été affectés.

C’est en tout cas ce que révèle le Canard Enchaîné. Selon le journal, Gérard Collomb a viré ses quatre gardes du corps. Le maire de Lyon justifie cette décision par le fait qu’il veut pouvoir « rencontrer les Lyonnais, même à l’improviste, de façon naturelle ». Cependant, la réalité semble être tout autre.

« Des effectifs qui coûtent très cher »

En effet, selon Gérard Collomb, les gardes du corps qui lui ont été affectés et qui coûtent pas moins de 300 000 euro par an, étaient en train de l’espionner pour le compte de son successeur, Christophe Castaner. Collomb reste persuadé que Macron lui en veut d’avoir claqué la porte. La « suspicion de Collomb serait montée d’un cran » après l’ouverture d’une enquête parlementaire concernant l’activité de son ex compagne à la Mairie de Lyon.

Il convient de rappeler que le domicile de Gérard Collomb avait été perquisitionné le 5 juin 2019 dans le cadre d’une enquête sur des soupçons de détournements de fonds au profit de son ex compagne. Le maire de Lyon avait réagi dénonçant « des informations tant inacceptables qu’intolérables » et une volonté de l’empêcher de se présenter aux élections municipales.