Colonisation brutale et raciste : « la Belgique doit présenter ses excuses au Congo », dit l’ONU

0
173

L’Organisation des Nations-Unies (ONU) exige des excuses de la Belgique pour son passé colonial très violent

La Belgique sommée de présenter ses excuses pour son passé colonial au Congo. C’est en tout cas ce qu’a déclaré Michel Balcherzak, président d’un groupe de l’ONU qui a vigoureusement dénoncé le racisme dont ont souffert les Congolais lors de la colonisation belge.

« Nous exigeons du gouvernement (belge) qu’il présente ses excuses pour les atrocités commises durant la colonisation », a-t-il fait savoir. Cette déclaration du membre de l’ONU intervient au moment où la Belgique vient d’inaugurer un musée consacré à l’Afrique dans lequel se trouvent plus de 180 000 œuvres d’arts volés au Congo durant la colonisation sous Léopold II.

« Les Fantômes du Roi Léopold »

L’ONU exige de la Belgique de retirer toutes les œuvres d’art à caractère raciste. Dans un rapport qui sera soumis au gouvernement belge, l’ONU regrette que le racisme soit toujours présent dans la société belge. « Nous nous préoccupons de la situation des descendants africains en Belgique qui subissent le racisme et la discrimination. Il y a une preuve évidente que la discrimination raciale est endémique dans les institutions belges », s’indigne l’ONU.

Il convient de rappeler que le règne de Léopold II, de 1885 à 1908, a été particulièrement brutal. Une brutalité qui a inspiré l’écrivain, Adam Hochschid à écrire son livre intitulé « Les Fantômes du Roi Léopold ». Le Congo a finalement été récupéré des mains du roi par l’Etat belge qui l’a rebaptisé « le Congo Belge ». Ce pays obtiendra son indépendance en 1960.