Confinement, déconfinement, couvre-feu : il y a une vraie colère et la moindre étincelle suffit à brûler un pays

0
612

Jusqu’à quand cette torture mentale va-t-elle durer? Depuis bientôt une année, la France et toutes les nations du monde vivent au rythme du confinement, du déconfinement, du reconfinement et du couvre-feu. Les libertés fondamentales ont été arrachées aux peuples qui, dépouillés de tout pouvoir, sont devenus, malgré eux, des propriétés de leurs Etats, obéissant au doigt et à l’œil aux ordres qui leur sont donnés sous peine de prison

La situation telle qu’est elle est tout simplement insoutenable d’autant plus que cette douleur mentale infligée aux peuples se sent à tous les échelons. Des policiers sont en train de mettre fin à leur jour, des commerçants, gérants de restaurants et de bars aussi. Dans les écoles, les enseignants ont perdu toute motivation et ne veulent plus être pris pour des cobayes.

Dans les universités, les étudiants développent des envies suicidaires et souffrent dans le silence et l’indifférence absolue du reste de la société. Les parents qui envoient leurs enfants à l’école n’arrivent plus à dormir le soir lorsque ces derniers attrapent une simple toux. Des milliers de citoyens, jeunes pour la plupart, ont perdu leur emploi et pourraient se retrouver à la rue du jour au lendemain.

Depuis le début de la crise sanitaire, toutes ces catégories sociales ont été volontairement oubliées par de richissimes Etats qui ont préféré sauver des entreprises au bord de la faillite. Ainsi, entre mars 2020 et janvier 2021, des milliards ont été débloqués pour récompenser des chefs d’entreprises en faillite ou empêcher que telle compagnie ne mette la clef sous porte car représentant une “fierté nationale”. Par contre, lorsque ces compagnies mettent à la porte des milliers d’employés comme des chiens, leur attitude criminelle ne semble susciter aucune indignation de nos dirigeants.

Pendant ce temps, les morts se comptent par milliers et dans l’indifférence totale de nos dirigeants politiques qui, en dépit de la catastrophe sanitaire qui affecte une grande partie du monde, vivent dans la plus grande impunité. Ils interdisent aux citoyens de se rassembler à plus de 6 en famille mais peuvent eux, quand ils le souhaitent, se réunir en grand nombre pour dîner ou déjeuner dans la plus grande discrétion, sans aucun respect des gestes barrières.

Depuis mars, ces mêmes dirigeants mènent leurs peuples en bateau leur promettant qu’ils recouvreront leur liberté totale lorsque la vague aura chuté. Cette fausse promesse qu’ils ont fait miroiter aux peuples leur a permis de confiner, tels des animaux sauvages, des millions de citoyens dans presque tous les pays du monde. Nul n’a été épargné et les quelques-uns qui ont osé s’y opposer ont été réprimés avec la dernière énergie.

En mai, ils ont continué à endormir les peuples en leur faisant croire que si le vaccin arrive, celles et ceux qui seront immunisés pourront librement reprendre leur liberté. Pourtant, il n’en est rien car même avec l’arrivée de millions de doses de vaccins, ils continuent d’emprisonner des peuples, de leur arracher toutes les libertés au nom de l’urgence en ayant recours à des méthodes totalitaires pour museler toutes les voix qui osent dénoncer leurs mensonges.

Les peuples n’en peuvent plus et sont en train de craquer en silence. Dans les pays considérés jusqu’ici comme les plus grandes démocraties du monde, des vagues de suicides s’annoncent et les plus fragiles qui ont déjà payé le lourd tribu d’une crise qu’ils n’ont jamais créée ont déjà passé à l’acte.

La situation actuelle est insoutenable et ne peut en aucun cas rester telle qu’elle indéfiniment. Les peuples du monde entier (Afrique, Europe, Amérique, Moyen-Orient) sont à bout de nerfs et se préparent à la révolte après avoir compris que sans aucune réaction de leur part, ils disparaîtront de la plus brutale des manières.

Une véritable révolte des peuples contre leurs dirigeants arrivera. C’est juste une question de temps.