Coronavirus : “des milliards de vaccins seront disponibles en 2021”, annonce l’OMS

0
304

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) prévoit l’arrivée de milliards de vaccins d’ici 2021 contre le Covid-19 partout dans le monde

L’Organisation Mondiale de la Santé affiche son optimisme en pleine guerre contre le Coronavirus. En effet, alors que le virus continue sa progression dans les quatre coins du monde, l’OMS dit espérer qu’un vaccin efficace soit disponible d’ici 2021. C’est en tout cas ce qui a été révélé par Soumya Swaminathan, représentante de l’organisation à Genève.

En effet, ce jeudi, lors d’une visioconférence, elle a fait savoir que l’OMS mise sur des milliards de vaccins d’ici 2021. “Il y a de quoi être optimiste, il y a beaucoup de plateformes qui sont en train d’être testées. Nous avons déjà 11 candidats pour les essais cliniques. Nous devrions avoir des résultats d’ici la fin de l’année”, a-t-elle fait savoir.

“Je suis optimiste”

Et d’ajouter : “ensuite, il y a le défi de fabriquer des milliards de doses. Nous ne parlons de millions, mais de milliards pour protéger les gens. (…) Je suis optimiste mais je ne peux être sûre à 100% parce que tant que les essais cliniques seront en cours, nous ne pouvons pas savoir si les vaccins marcheront. Mais, je pense que d’ici 2020, nous allons avoir des vaccins afin de protéger les plus vulnérables.”

La prévision de l’OMS intervient plus de 10 jours après le sommet mondial sur le Covid-19 qui s’est tenu ce 4 juin. Lors de cet événement auquel ont pris part plusieurs dirigeants internationaux, 8,8 milliards de dollars avaient été levés pour trouver rapidement un nouveau vaccin qui permettrait d’immuniser 300 millions d’enfants vivant dans le tiers-monde.

Il convient aussi de rappeler que la course pour un vaccin est lancé et la compétition bat son plein. Il y a deux jours, l’Union Européenne a annoncé avoir versé 2,4 milliards d’euros au laboratoire AstraZeneca afin d’obtenir 300 millions de vaccins dans un futur proche. L’accord avait été signé entre AstraZeneca et les ministres de l’Economie de quatre pays européens : France, Italie, Allemagne et les Pays-Bas.