Coronavirus et Pâques : « on ne part pas en vacances pendant le confinement », prévient Castaner

0
226

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a accordé une interview exclusive à LCI ce mercredi 1er mars. Le ministre s’est prononcé sur de nombreux sujets, notamment sur la carence de masques pour les forces de l’ordre et le non-respect du confinement sur l’ensemble du territoire

Christophe Castaner s’est prononcé sur l’équipement des policiers, notamment le manque de masques auquel ils sont confrontés. « Il y a une doctrine simple : les masques FFP2 doivent être totalement mobilisés pour les personnels de santé, sanitaires qui sont confrontés directement au risque, au Covid-19 », précise-t-il.

Le ministre se réjouit d’avoir distribué 800 000 masques dans la police et dans la gendarmerie. Et d’ajouter : « dans le cadre de cette doctrine, ils n’ont pas à porter le masque en permanence, mais dès qu’ils sont confrontés à ce contact, à un risque, ils peuvent mettre le masque ».

« 359 000 procès-verbaux en 15 jours »                                                                       

Dans l’interview, le ministre de l’Intérieur s’est exprimé sur les verbalisations pour non-respect du confinement. Sur ce point, il est clair : « je rappelle que quand nous contrôlons, ce n’est pas pour verbaliser, mais c’est pour garantir et protéger les Français et garantir la mise en œuvre du confinement ». Castaner salue le travail des forces de l’ordre qui, d’après lui, ont effectué 5,8 millions de contrôle et dressé 359.000 procès-verbaux sur les 15 premiers jours de la mise en œuvre du confinement.

Dans l’interview accordée à LCI, le ministre de l’intérieur s’est prononcé sur les vacances de pâques qui s’approchent et les risques que certains enfreignent les règles du confinement pendant cette période. Sur ce, il dira : « très concrètement, on ne part pas en vacances pendant la période de confinement. Pendant la période de confinement, on doit rester confiner ». Le ministre évoque le risque que les vacanciers s’exposent ou exposent leurs familles au Covid-19.