Coronavirus : tout sondage sur la hausse de la popularité de Macron est un pur mensonge

0
2678

Pour faire face à la gravité de la crise du Coronavirus, le gouvernement tente à tout prix de faire croire à l’opinion publique française qu’il a le soutien du peuple. Ainsi, des sondages menés par des instituts à la botte du pouvoir ont déclenché une véritable opération de propagande afin de sauver un pouvoir totalement dépassé par les événements.

En effet, les Français ont été surpris d’apprendre que 54% des citoyens approuvent la gestion de l’épidémie par le gouvernement. Ce même sondage nous apprend aussi que 75% des Français interrogés  approuvent le principe du confinement, alors qu’ils étaient 93% il y a trois jours dans un sondage d’Elabe pour BFMTV.

Ces chiffres sont très loin de la réalité au moment où des millions de Français s’indignent de la manière dont le gouvernement a géré la crise. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que des médecins ont annoncé il y a quelques heures une plainte contre Edouard Philippe et Agnès Buzyn suite aux révélations de celle-ci dans une interview accordée au journal Le Monde dans laquelle elle disait avoir informé le président de la République et son Premier ministre de la gravité de la situation dès janvier.

Et ce n’est pas le seul problème. Le manque criard de masques pour protéger le personnel sanitaire et la population plonge une grande majorité des Français dans une colère immense. Début mars, la France disposait de 150 millions de masques chirurgicaux, selon le directeur général de la santé interrogé par TF1 ce 19 mars. Pour le moment, seuls 30 millions de masques ont été décaissés, un chiffre très en dessous des besoins des professionnels de santé qui sont au nombre de 1 million et qui ont besoin individuellement de 6 masques par jour, soit 42 millions de masques par semaine. Le compte n’y est donc pas et la France est alors obligée aujourd’hui de faire appel à l’international.

Entre les révélations de Buzyn, le manque de masques de protection, le non-respect du confinement au niveau national et le nombre de décès qui n’a cessé de gagner du terrain, la colère du peuple à l’égard de son gouvernement est sans précédent. Le pouvoir n’a plus d’autres choix que recourir aux instituts de sondages pour manipuler les masses. Mais, la réalité est qu’il n’a pas le soutien des Français qui n’en peuvent plus de son laxisme et de sa négligence. Les résultats des sondages sont mensongers.