Coup de théâtre aux Etats-Unis : 103 soldats sont expulsés de l’armée pour avoir refusé de se faire vacciner

L’armée américaine, dans un communiqué relayé par plusieurs médias ce 17 décembre, confirme avoir licencié 103 soldats appartenant au corps des Marines pour avoir refusé de se faire vaccinés contre le Covid-19

Le gouvernement américain ne rigole plus avec les citoyens réfractaires à la vaccination. Ainsi, après avoir rendu la vaccination obligatoire dans toutes les entreprises privées et sanctionné celles et ceux qui refusent de se faire immuniser, c”est au tour de l’armée de mener une purge contre les soldats anti-vax.

C’est du moins l’information qui nous est parvenue ce 17 décembre de plusieurs sources fiables. En effet, d’après la chaîne CNN, 103 soldats appartenant au corps des Marines ont été limogés de l’armée pour avoir refusé de se faire vacciner. L’information a été confirmée par le média d’investigation, Axios.

Lecourrier-du-soir.com en sait plus en consultant le média Marine Corps Times. A en croire cette source, les soldats limogés avaient jusqu’à la date du 28 novembre pour se faire vacciner ou fournir des preuves de leur exemption. La source indique également que les soldats limogés recevront une libération honorable ou totale prévue par une loi américaine qui sera très prochainement signée par Joe Biden.

Les sanctions pourraient s’alourdir dans les mois qui viennent. Car, selon des informations obtenues par la chaîne BBC, malgré un fort taux de vaccination au sein du corps des Marines (95%), il reste encore quelque 20 000 réfractaires qui refusent de se faire injecter le vaccin.